Hyères - Carqueiranne - La Crau : Bibi le fédérateur

  • Hyères - Carqueiranne - La Crau : Bibi le fédérateur
    Hyères - Carqueiranne - La Crau : Bibi le fédérateur
Publié le / Mis à jour le

Première recrue de l'ère Le Corvec et homme de confiance du staff, le capitaine Sébastien Bisciglia s'est imposé comme le leader  des champions de Fédérale 2.

C'est l'histoire d'un Seynois, formé à la Valette, passé par le centre de formation du RCT, qui a joué près de dix saisons à Aix en Provence, pour venir terminer sa carrière à Hyères Carqueiranne La Crau. Un véritable sudiste, Varois de surplus qui, en seulement deux saisons, a marqué l'histoire du RCHCC. « Lorsque j'ai commencé mon recrutement, Bibi fut le premier joueur que j'ai appelé.» raconte Grégory Le Corvec. Ce qui justifie cette confiance aveugle du néo-manager varois – qui n'hésite d'ailleurs pas à lui donner le brassard de capitaine dès son arrivée à l'été 2015 ? « Je souhaitais faire venir des joueurs issus du coin et avec une expérience du haut-niveau. De plus, avec le reste du staff, nous avons immédiatement perçu qu'il serait un écho précieux. C'est quelqu'un de fédérateur, qui encourage sans cesse ses coéquipiers. Puis c'est un énorme travailleur et c'est le patron du vestiaire. Il a des qualités naturelles indispensables aujourd'hui : il est puissant, intelligent, a un état d'esprit incroyable. Les mecs savent qu'ils peuvent aller à la guerre avec lui. Depuis deux saisons il n'a pas hésité à donner son corps à la science... Puis je le répète, mais son expérience du haut-niveau nous a parfois permis de franchir des obstacles important cette saison ».

 

Toulonnais déçu, Aixois convaincu

Son expérience du haut-niveau ? Elle se résume en deux axes : une dizaine de saisons à Aix en Provence dont il fut capitaine et accompagna toutes les joies et les peines ; et un passage plus court du côté de Toulon. Arrivé à seize ans au RCT, le talonneur trouve petit-à-petit ses marques avec le groupe pro, jusqu'à la saison 2004/2005, qui voyait Toulon soulever le bouclier de ProD2. De quoi définitivement lancer son aventure toulonnaise ? Que nenni, puisque la porte se fermera peu après ce titre. Une blessure (ligaments croisés) l'éloignera d'abord des terrains, avant que le RCT, alors coaché par Alain Teixidor, ne lui montre la porte de sortie. « Heureusement Aix en Provence m'a immédiatement contacté et Lucien Simon m'a fait confiance. » Il passera alors près de dix saisons (2006 à 2015) au Pays d'Aix rugby club (désormais nommé Provence Rugby). Sa sortie ? Elle se fera cette fois par la grande porte, avec le gain d'un titre de champion de France de Fédérale 1. « J'ai passé dix années exceptionnelles à Aix ! Maintenant, à l'été 2015, j'avais la possibilité de continuer l'aventure, mais j'avais une fragilité au genou droit et je savais que mon temps de jeu s'en ressentirait. J'ai alors fait le choix de rejoindre le RCHCC ».

 

Un pari vieux de dix ans

Cet amoureux du rugby quitte donc un club qui vient d'obtenir son accession dans l'antichambre de l'élite, pour rejoindre un ambitieux projet en Fédérale 2. Sébastien Bisciglia se voit ainsi garantir un temps de jeu supérieur. Pourtant, a en croire le talonneur, une autre raison motive sa décision : les retrouvailles avec Patrick Pezery, l'entraîneur des avants du RCHCC. Ce dernier raconte : « Il y a plus de dix ans, alors que j'étais son entraîneur universitaire, nous avions passé un deal. Nous nous étions jurés qu'il jouerait à nouveau sous mes ordres avant la fin de sa carrière ». C'est désormais chose faite. Pourtant l'entraîneur des avants, qui disputait sa dernière saison sur le banc varois, ne s'en cache pas : « Nous n'aurions jamais pu imaginer que ça nous mènerait au titre de champion de France ! On l’espérait, on en parlait, mais c'est finalement devenu réalité dimanche ». Capitaine de devoir, Sébastien Bisciglia, en rejouant sous les ordres de Patrick Pezery et en menant le RCHCC a son premier titre national a donc doublement réussi son pari. Véritable fer de lance du club d'Hyères Carqueiranne La Crau, « Bibi », qui soufflait sa 33è bougie le 28 mai dernier, remettra le bleu de chauffe à la rentrée. La fin de carrière ? Il l'affirme : « Ce n'est pas pour tout de suite ! Je vois année après année mais aujourd'hui je me sens bien, à la fois dans mon corps mais également au sein de ce groupe ». La saison prochaine, celle qui doit permettre au RCHCC de s'affirmer et de se pérenniser en Fédérale 1, les joueurs d'Hyères Carqueiranne La Crau pourront donc une fois encore compter sur leur capitaine.

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir