Grenade-sur-Garonne, Ombres et lumière

  • Grenade-sur-Garonne, Ombres et lumière
    Grenade-sur-Garonne, Ombres et lumière
Publié le

Le Grenade Sports repartira en Fédérale 3 l’an prochain, après une saison mitigée. Fidèle à ses principes et avec le titre national des seniors B en poche, le GS va droit devant.

Autant ne pas tourner autour du pot de crème, sans la réforme fédérale, le Grenade Sports serait descendu en championnat Honneur régional. Histoire de recadrer le sujet du jour et de ne pas oublier pour l’avenir, les erreurs à ne plus commettre. Parce que, à l’aube de cette saison 2016 - 2017, on pouvait penser que les voyants sportifs étaient tous au vert. Après une belle saison où le groupe seniors décrochait sa qualification et les Bélascain atteignaient la demi-finale de la catégorie, tout le monde se régalait d’avance en imaginant le profil d’un groupe où les cadres rompus aux exigences de la Fédérale 3 seraient alliés à des jeunes à l’appétit sans fin. Oui mais voilà, tout ne se passe pas comme prévu en ovalie, à l’image des rebonds capricieux d’un ballon, le Grenade Sports, qui devait rapidement digérer un triple changement de joueurs, de staff et donc de méthode, a balbutié son rugby, jusqu’à frôler l’asphyxie. Philippe Gordo, l’entraîneur, confirme : « Il n’y a pas eu l’osmose espérée. On peut appeler ça un conflit de génération et on a, en tant que staff, notre part de responsabilité là-dedans parce que l’on n’a pas su voir assez tôt le problème. » Premières défaites à domicile puis à l’extérieur et la spirale s’est irrémédiablement enclenchée.

Manque de communication en amont, mauvaise volonté, excès de confiance, un peu de tout ça, responsabilité de chacun surtout dans un contexte de défiance auquel il fallait rapidement mettre un terme. La réforme fédérale passée par là a permis, au moins, de dédramatiser la situation mais fallait-il encore régler le problème de fond. Ce fut chose entreprise pour ouvrir le dialogue, délier les langues, crever l’abcès et recadrer les mauvais esprits. Trop tard pour espérer le salut sportif mais juste à temps pour faire prendre conscience au groupe que tout n’était pas à jeter dans cette saison. Cyril Sanchez, le coach de la B : « La qualité des joueurs est là, il faut juste retisser le lien humain qui a manqué. » Un vœu qui fait croire en des jours meilleurs pour la saison qui s’annonce. Un effectif reconstitué malgré des départs ou des arrêts et une philosophie plus que jamais assumée en termes de jeu. « De toute façon, notre salut passera par ce jeu de mouvement », confirme Alain Requena, l’autre coach de la B qui a la particularité de suivre là une quarantaine de joueurs qu’il a connus chez les benjamins, minimes ou cadets du club. Et parce qu’il existe une belle part de lumière dans ce tableau, les réservistes ont eu la bonne idée de ramener le bouclier de champion de France sous la halle. Une manière éloquente de dire aux esprits chagrins, aux colporteurs de rumeurs, aux adeptes du «y a qu’à, faut qu’on » que rien ne se passe jamais comme ailleurs, ici à Grenade. Qu’on le veuille ou pas, deux titres en trois ans, ce n’est pas banal et incite Philippe Gordo à l’optimisme : « Nous avons fait un recrutement avec nos moyens, ciblé mais on s’est attaché à ce que tout le monde soit dans le même état d’esprit et adhère à notre philosophie.» Et parce qu’à Grenade on n’a pas de pognon mais on a des idées voire même quelques principes, il est à parier que les habitants de la halle devraient avoir quelques nuits difficiles à passer, bercées par les chants nocturnes de jeunes gens vêtus de jaune et noir. Et, vous n’allez pas le croire, mais derrière, les jeunes générations poussent déjà et même du côté des filles… Bref, vous n’avez pas fini d’entendre parler du Grenade Sports.

 

Date de création : 1920

Nombre de licenciés : 530

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2

Palmarès : champion de France Bélascain 2015, champion de France Excellence B 2017.

Budget : 220 000 euros.

En 2016-2017 : Fédérale 3, 9e de la poule 12, non qualifié.

Cédric Cathala
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?