Pascal Olmeta : « Ils ont rencontré leurs dieux »

  • Pascal Olmeta : « Ils ont rencontré leurs dieux »
    Pascal Olmeta : « Ils ont rencontré leurs dieux »
Publié le , mis à jour

En réunissant à Ernest-Wallon, pour son association « Un sourire un espoir pour la vie », les champions du monde 98 et les joueurs du Stade toulousain, Pascal Olmeta a offert une soirée inoubliable aux enfants et aux spectateurs toulousains.

Comment vous est venue l’idée de mêler football et rugby ?

Mon passé de footballeur a grandement favorisé ce rapprochement. Quand j’évoluais au Sporting Toulon Var avec notamment Rolland Courbis au milieu des années 1980, nous avions d’excellentes relations avec les rugbymen du RCT et nous avions noué des liens très fort, au point d’organiser des matchs où, déjà, nous mêlions football et rugby. L’idée est née à ce moment-là et je me suis toujours dit que lorsque le football me laisserait un peu de temps, j’organiserais ce genre de rencontre. Bien sûr, à l’époque, je n’imaginais pas que ce serait dans ce cadre précis. 

 

Réunir tout ce beau monde pour l’association, c’est forcément une satisfaction…

Ça fait plus de dix ans que ça dure, on a toujours les mêmes têtes, fidèles au poste. Laurent Blanc, la figure emblématique de Toulouse Fabien Barthez, Bixente Lizarazu, Didier Deschamps, enfin tous les beaux gars c’est magnifique. Et je crois qu’à la veille des vingt ans du titre de champion du monde de 1998, c’est tout simplement extraordinaire. 

 

Que représente pour vous un match comme celui-là ?

C’est essentiellement pour les yeux de mes petits. C’est leur fête à eux. Je ne vais pas vous le cacher, certains de ces gamins ne verront pas les jours passer et je crois que c’est le plus beau souvenir qu’on puisse leur offrir. Rendez-vous compte, ils ont rencontré leur Dieux. 

 

Lorsque vous avez fondé l’association « un sourire, un espoir pour la vie », pensiez-vous un jour parvenir à réunir toutes ces personnes ?

Disons qu’on a toujours l’espoir de construire quelque chose de grand lorsqu’on se lance dans une telle aventure, mais c’est difficile de s’imaginer. Personnellement, j’ai eu la chance d’être soutenu par des personnes exceptionnelles comme Didier Deschamps, Zinedine Zidane, Bixente Lizarazu et tous les autres, mais pour en avoir discuté avec eux, ce type d’événements va perdurer, car la réussite est totale. D’autant que de plus en plus, nous allons avoir besoin de ce type d’événement caritatif pour faire vivre les associations. 

 

Un match dans l’esprit sportif ?

Oui, c’est ce qui était prévu (sourire), des beaux gestes, du beau jeu, mais vous l’avez vu dès qu’ils ont commencé à jouer, ils n’avaient pas plus envie de perdre. Ce sont des champions. Les voir se rentrer dedans, on ne va pas se le cacher c’est ce qu’on aime aussi. J’ai échangé avec les rugbymen avant le match, vous les auriez vus, de vrais enfants ! Pour eux aussi, rencontrer France 98 est une chance. 

 

Et le public toulousain a répondu présent, vous entendiez-vous à un tel succès ?

La première fois que je suis venu là, j’ai vu Fabien Pelous et il m’a dit banco. La vérité, c’est que vous n’êtes jamais sûrs que ça va marcher, même si nous avions vraiment envie d’y croire. En deux jours, nous avions déjà vendu sept mille billets, je ne m’attendais pas à ça. Même si l’édition précédente, à Toulon, France 98 avait déjà rencontré un franc succès. Le public a répondu présent donc nous avions une petite indication. 

 

Quel bilan tirez-vous de cette soirée ?

C’est fabuleux. Il suffit de voir le sourire sur le visage des enfants, ça dit beaucoup de choses. Comme on dit à nos enfants : « voyez loin, regardez devant vous et aidez les autres ». Je pense que le public nous l’a bien rendu en venant en nombre à cet événement. Toutes ces personnes sont venues pour voir des stars, certes, mais aussi pour aider les autres et les fonds récoltés (350 000 € N.D.L.R.) vont grandement aider l’association.

 

par Félix Comane 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?