Sobela, la relève d'Oyonnax

  • Sobela, la relève d'Oyonnax
    Sobela, la relève d'Oyonnax
Publié le , mis à jour

Formé au club et révélé la saison dernière, Patrick Sobela incarne le futur du club du Haut-Bugey.

Le Top 14 ne constituera pas une découverte pour Patrick Sobela. Le jeune troisième ligne aile oyonnaxien (25 ans) compte déjà neuf matchs au plus haut niveau qu’il avait découvert un jour de mai 2015 à Mayol, un peu comme un clin d’œil à ce tempérament d’inlassable combattant qui plaît sur la rade et qu’affiche le joueur formé dans le Haut-Bugey. Car c’est bien à Oyonnax que Patrick Sobela a appris et progressé, au centre de formation tout d’abord, pour ensuite approcher l’effectif professionnel, l’intégrer et, la saison passée, s’y imposer comme une valeur sûre. « Le début de saison a été difficile pour moi, il y avait un gros effectif mais à partir de décembre j’ai pu enchaîner les matchs, souligne le troisième ligne conscient d’avoir franchi un cap. Les entraîneurs m’ont fait confiance mais ils m’ont aussi poussé à faire des choses. J’ai aussi eu la confiance de mes équipiers, c’est aussi cela qui permet de se révéler. » Cette notion s’accompagne d’une autre, encore plus évocatrice de la maturité atteinte par le flanker oyonnaxien : « La vraie évolution par rapport à mes débuts porte sur la prise de responsabilité. En fin de saison passée, sur des matchs importants, j’étais capitaine de touche. C’est mon équipe est pour moi c’est un devoir de lui apporter le maximum. »

Le parcours du joueur, qui reconnaît que « peu à peu j’ai pris confiance en moi » - est de ceux qui forgent le caractère. En trois saisons il a connu une qualification comme barragiste du Top14, une relégation et enfin une montée assortie d’un titre de champion de France de Pro D2 : « Je suis arrivé dans ce club au moment où son ambition se mettait en place. J’ai eu la chance de pouvoir profiter de cette dynamique. Nous ne sommes pas nombreux à avoir vécu ces trois saisons mais je suis convaincu que ce parcours a contribué à accélérer ma formation, même la saison de galère que nous avons connue avant la relégation. Quand on a vécu tout cela en aussi peu de temps, il n’y a aucune raison d’avoir des craintes. Jouer en Top 14 est le rêve de tout rugbyman. Nous savons que ce sera difficile, parce que l’USO est un promu, mais nous n’avons qu’un seul choix : celui de lever la tête. »

« Je suis excité »

À l’idée de retrouver le Top 14, Patrick Sobela ne dissimule pas son appétit : « Je suis excité. Je suis en pleine possession de mes moyens. Quand j’ai disputé mon premier match en Top 14, j’étais comme un gamin dans la cour des grands, aujourd’hui il y a beaucoup de joueurs de ma génération qui évoluent à ce niveau. J’y reviens en étant convaincu que je suis à ma place. J’ai confiance en mes moyens. » Même l’évolution que le club du Haut-Bugey entend donner à son jeu ne le trouble pas : « Je suis un joueur qui aime porter le ballon et ce style de jeu me convient. Et si ce n’était pas le cas je me serais adapté. »

Par Jean-Pierre Dunand

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?