Aiguiser les lames

  • Aiguiser les lames
    Aiguiser les lames
Publié le , mis à jour

Les Agenais disputeront leur premier match amical, ce vendredi, face à Soyaux-Angoulême, qui a repris la semaine passée face à Carcassonne. Le duel promet.

L’opposition peut surprendre. Top 14 face au Pro D2. Pourtant, il y a de ça deux saisons, ces deux équipes étaient séparées par deux divisions et ne s’imaginaient probablement pas s’affronter de sitôt. Agen, l’hôte de ce match amical, évoluait encore en Top 14 lors de l’exercice 2015-2016 quand son invité, Soyaux-Angoulême, surprenait tout son monde en troisième division et s’offrait le droit d’évoluer à l’échelon supérieur. Mais après deux parcours foncièrement différent dans leurs championnats respectifs, les deux formations se sont retrouvées, écharpées, l’espace de deux rencontres dans l’antichambre du Top 14, donnant l’avantage au plus expérimenté, deux victoires à rien. Aujourd’hui et bien que de nouveau séparées, après la montée du SUALG dans l’élite, Lot-et-Garonnais (Top 14) et Charentais (Pro D2), vont croiser le fer à Armandie, afin de répéter leurs gammes, avant le début d’un nouveau marathon. Pour les hommes de Mauricio Reggiardo, les oppositions amicales s’articulent crescendo, comme pour permettre une certaine montée en puissance et être fins prêts pour la première journée de Top 14. Mais pour le tacticien argentin, il serait une erreur que de croire que ce match sera plus facile que les autres : « Soyaux-Angoulême est une équipe très sérieuse, très accrocheuse, qui déplace bien le ballon et maîtrise très bien sa circulation défensive. En plus de cela, cette équipe angoumoisine a déjà disputé un match amical face à Carcassonne donc ils seront plus en place que nous. Cette confrontation est donc un très bon moyen pour concerner le groupe et les faire rentrer dans le vif du sujet rapidement. »

« Focalisé sur le contenu »

Malgré une intersaison marquée par un roulement d’effectif important (28 départs pour 26 arrivées), le club agenais compte sur sa cohésion d’équipe pour faire corps dès les premières échéances, tout en respectant ce qui a préalablement été mis en place aux entraînements : « Ce sera une vraie évaluation. La première chose, c’est que nous devons rivaliser dans l’état d’esprit. Ensuite, nous devons assurer nos déplacements offensifs et dans le secteur de la touche. En tout cas, nous nous apprêtons à disputer trois matchs très physiques (Soyaux-Angoulême, Castres et La Rochelle, N.D.L.R), donc nous serons fin prêts avant le premier match de la saison face à Montpellier », assure l’ancien pilier international. Quant au SAVV, il n’a pas attendu pour reprendre du service. Opposés à Carcassonne le 21 juillet dernier pour sa première opposition, les Angoumoisins n’ont pas pesé bien lourd dans la balance (défaite 31-7). La faute à des erreurs évitables et un manque évident de repères offensifs. Mais au cours de la saison qui vient de s’écouler, les Charentais ont démontré une force de caractère surprenante, qu’ils tâcheront de faire valoir dans ce deuxième test. « J’attends une vraie réaction de la part de mes joueurs car nous serons confrontés à plus de densité encore que face à Carcassonne donc il nous faudra bien respecter les principes collectifs et ne pas s’affoler », assure le manager angoumoisin Julien Laïrle.

Par Tom MONACI

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?