Narbonne à l'aude d'une rébellion

  • Narbonne à l'aude d'une rébellion
    Narbonne à l'aude d'une rébellion
Publié le , mis à jour

Au lendemain d’une saison décevante, les Narbonnais espèrent tourner la page en cassant les routines et en s’appuyant sur un recrutement ambitieux.

Nous sommes à la dernière journée du championnat de Pro D2 et chose rare, rien n’est encore joué. Mise à part Bourgoin et Oyonnax qui connaissent d’ores et déjà leur sort, l’avenir des autres équipes est encore incertain et l’issue de cette dernière journée sera déterminante. L’équation du bas de tableau est simple, cinq équipes se jouent des coudes pour ne pas rejoindre le club berjallien en Fédérale 1, et Narbonne, bien que bénéficiant d’un calendrier favorable (réception de Soyaux-Angoulême), fait partie de ces bastions en danger. Pour cela, il faut gagner et c’est ce que les hommes de Christian Labit se sont attaché à faire dans leur Parc des Sports et de l’Amitié, avec le bonus offensif (43-14), sait-on jamais. C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Oui car malgré sa victoire sur la pelouse de Carcassonne, Albi restera accroché à cette foudroyante quinzième place, synonyme de relégation. Alors, non pas que les Narbonnais aient une dent contre les Tarnais, mais il y a des victoires qui se savourent, égoïstement, quoiqu’il se passe chez le « voisin », de surcroît quand celle-ci est une des plus importantes dans l’histoire du club. Mais aussi importante soit-il, ce succès est un peu l’arbre qui cache la forêt car le RCNM n’a plus le rayonnement d’antan. Pire, voilà trois saisons que le club orange et noir termine au-delà de la dixième place du championnat et nul doute que les supporters audois commencent à se languir.

Stopper l'hémorragie 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’intersaison narbonnaise n’a pas été de tout repos. Au total, pas moins de 21 arrivées pour 23 départs sont à recenser. C’est ce qu’on pourrait appeler un grand ménage d’été. Et parmi ces 21 nouveaux visages, figurent quelques noms ronflants, comme Hosea Gear, Salesi Ma’afu ou encore Maselino Paulino. Des joueurs qui devront, en plus de relever un challenge personnel, faire valoir un vrai rôle de meneurs auprès de la jeune garde audoise. « Nous connaissons un vrai roulement cette année mais c’est un roulement voulu, affirme le manager narbonnais, Michel Macurdy. Nous voulions vraiment apporter du sang neuf à un groupe qui commençait à s’essouffler. Le but était premièrement de gommer les carences rencontrées l’an passé tout en construisant un effectif plus dense physiquement. Par ailleurs, nous voulions aussi apporter davantage d’expérience dans un groupe relativement jeune. » Preuve en est, la moyenne d’âge de la deuxième ligne nouvelle génération sera de 31 ans. Reste en suspens la question de la cohésion d’équipe, qui sera à n’en pas douter un élément clé dans la bonne marche de l’équipe, mais là encore le staff a voulu changer son fusil d’épaule, pour chasser le mauvais œil, tout en restant lucide. « Nous savons pertinemment que nous ne pourrons reconstruire une équipe en un mois, mais nous travaillons dur pour y arriver le plus rapidement possible. C’est pourquoi cette saison, l’équipe est partie en stage de cohésion à Soustons, cela faisait quatre années que ce n’était pas arrivé au RCNM. C’est aussi une façon de créer du liant dans le groupe et faire en sorte que les garçons se découvrent autrement et ça ne peut être que positif. D’ailleurs, lorsque nous avons annoncé la nouvelle aux joueurs, ils étaient tous ravis. » Du liant justement, il va en falloir aux Narbonnais et sans traîner. Le 4 août, les hommes de Christian Labit disputeront leur deuxième et dernier match de préparation, face à Massy, avant le début des hostilités. Pour la première journée, le Parc des Sports et de l’Amitié accueillera le finaliste déchu de l’édition 2017, Montauban. Pour lancer une saison qui sera placée sous le signe de l’humilité, encore une fois selon les dires du manager général : « Nous abordons le championnat en étant très humbles, la reconstruction prendra un peu temps, nous en sommes conscients mais nous ferons tout pour attaquer ce début de saison de la meilleure des manières et finir si possible dans la première partie de tableau. »

par Tom Monaci

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?