« Prépas » croisées

  • « Prépas » croisées
    « Prépas » croisées
Publié le , mis à jour

Lyon et Montpellier en sont à des stades différents de leur préparation. Les deux équipes s’affrontent ce vendredi à Millau, en marge du challenge Armand-Vaquerin.

On entre le « money-time » de la préparation. Pour Montpelliérains et Lyonnais, comme pour toutes les équipes du Top 14, tout s’accélère ! À trois semaines du début du championnat, les deux équipes peaufinent leur préparation ce vendredi à Millau. Premier match amical pour les Héraultais, deuxième pour les Rhodaniens. Ces derniers ont été bien séduisants à Vienne contre Grenoble (26-17), vendredi dernier. Seule ombre au tableau, un léger passage à vide au cœur du match. Un scénario normal pour Pierre Mignoni. « C’est normal, pour un premier match amical, mais dans l’ensemble je suis satisfait du match sur la débauche d’énergie des gars et notamment des jeunes. » Les Lyonnais continueront sur cette logique d’intégrer les jeunes, tout en montant en régime progressivement. « Nous amenons un groupe de 33 joueurs. Nous sommes toujours en préparation, et nous avons toujours besoin de voir tout le monde. Le but sera d’augmenter le nombre de minutes de plusieurs joueurs. Ils joueront jusqu’à 40 minutes. Il restera encore deux matchs, nous augmenterons le temps de jeu petit à petit pour limiter les blessures. » Tout en commençant à acquérir quelques repères. « On a besoin d’avoir un peu de rythme, commencer à travailler quelques lancements de jeu », rajoute le manager rhodanien.

Encore en rodage

Du rythme, il devrait y en avoir sur les bords du Tarn. Pour leur deuxième match de préparation les Lyonnais devraient avoir le droit à une toute autre opposition que celle proposée par Grenoble, vendredi dernier. Car oui, l’opposition sera totalement différente pour le deuxième match des hommes de Pierre Mignoni. Un recrutement cinq étoiles, des internationaux dans toutes les lignes, le MHR ne fait rire plus personne en Top 14. « C’est une grosse écurie de notre championnat. Grenoble était une très bonne équipe, qui va jouer le haut de tableau de Pro D2, mais là c’est un grand au-dessus avec des joueurs de qualité », explique Pierre Mignoni. Même si avec toutes ces recrues, les repères peuvent encore manquer. Surtout que les hommes du nouvel entraîneur Vern Cotter ont repris le chemin de l’entraînement il y a seulement un mois. Les nouveaux joueurs sont arrivés au compte-gouttes ou ne sont toujours pas là, à l’image d’un Aaron Cruden qui vient de terminer son aventure avec les Chiefs, en Super Rugby ou de Yacouba Camara et Louis Picamoles, présents dans la liste Élite. C’est donc une équipe remaniée, avec plusieurs espoirs qui jouera. Une équipe qui par sa profondeur de banc, reste tout de même compétitive. C’est aussi l’occasion pour le nouveau staff montpelliérain de faire une large revue d’effectif face à une solide opposition. Les Montpelliérains enchaînent ce premier match amical après un stage à Font-Romeu essentiellement axé sur la cohésion. C’est aussi l’occasion pour les jeunes joueurs du centre de formation de côtoyer durant cette préparation et d’évoluer aux côtés des stars qui composent l’effectif bleu et blanc. Une chance de se montrer, et d’essayer de se faire une place dans ce collectif pléthorique. Les occasions sont comptées pour tenter de marquer des points et de peaufiner les derniers détails. Il en restera deux (Brive et Toulon) pour le Lou, et seulement une pour le MHR (Newport).

Par Romain LAFON

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?