Une faim de LOU

  • Une faim de LOU
    Une faim de LOU
Publié le , mis à jour

Le Top 14 s'ouvre dans très exactement sept jours. C'est le moment ou jamais de faire un tour d'horizon des différents clubs... Jour après jour, voici pourquoi cette édition 2017/2018 du Top 14 promet du spectacle, et pourquoi il faudra absolument être au rendez-vous...

Pourquoi suivre le LOU cette saison ?

Pour la première fois de son histoire le LOU a réussi à assurer son maintien dans l'élite. Au cours de cette saison les protégés de Pierre Mignoni ont donné du fil à retordre à plus d'un adversaire. Toulouse, Toulon et Pau s'y sont cassé les dents, Clermont a frôlé la correctionnelle à deux reprises. Même la Rochelle s'est incliné dans l'enceinte du Matmut Stadium de Gerland.

Porté par des joueurs expérimentés comme Fréderic Michalak et des entraîneurs de qualité comme Pierre Mignoni et Sébastien Bruno, le LOU a pêché sur certains aspect. Incapables de gagner loin de leurs bases les gones ne peuvent pas viser plus haut que le ventre mou du classement. Le président Yann Roubert a mis les gros moyens lors du mercato avec l'arrivée de Liam Gill ainsi que la prolongation in-extremis du n°8 Carl Fearns.

 

Les joueurs à suivre : Jean-Marcellin Buttin et Carl Fearns

Le premier est l'archétype de l'éternel espoir qui n'a jamais réussi à faire son trou. Barré par Nick Abendanon et Scott Spedding sa fougue de jeunesse s'est éteinte au bout de deux saisons où il atteint la barre des six essais en championnat. La petite pépite a quitté l'Auvergne pour s'épanouir en Gironde en 2015 mais il s'est perdu : pas le moindre essai lors de sa première saison puis un sursaut d'orgueil. Ne noircissons pas le tableau, le natif de Colmar n'a pas touché le fond et il a même rebondi la saison dernière. Son arrivée dans un club où la pression est moindre pourrait le voir exploser au haut-niveau. A 25 ans, il n'est pas trop tard mais il va devoir saisir sa chance.

Au LOU il y a un joueur que l'on ne présente plus : Carl Fearns. Jugé trop court le haut niveau par Eddy Jones il avait pourtant décidé de tenter sa chance à Gloucester mais a été rattrapé in-extremis par son président. Le soulagement n'aura été que de courte durée pour les défenses puisque le colosse sera bien lyonnais la saison prochaine. A ses côtés il n'aura plus Facundo Isa, parti retenter sa chance à Toulon, mais l'ultra-talentueux Liam Gill qui a fait le chemin inverse depuis la rade.

 

A la découverte de Félix Lambey (seconde ligne du LOU, 22 ans)

 

1 : Si vous étiez une voiture : Une 2cv

 

2 : Si vous étiez une musique : Fous ta cagoule de Fatal Bazooka

 

3 : Si vous étiez un plat : raclette

 

4 : Si vous étiez un lieu : Les Alpes

 

5 : Si vous étiez une citation / punchline : Ce que le public vous reproche, cultive le c'est toi (Jean Cocteau)

 

6 : Si vous étiez une boisson : de l'eau

 

7 : Si vous étiez un geste technique : chistera

 

8 : Si vous étiez un film : Fatal

 

9 : Si vous étiez un animal : une girafe  

Par Hugo Dervissoglou

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?