Carcassonne doit se ressaisir

  • Carcassonne doit se ressaisir
    Carcassonne doit se ressaisir
Publié le , mis à jour

Défaits une première fois à domicile, les Carcassonnais n'ont pas le droit à l'erreur ce soir contre Biarritz, un des favoris à l'accession en Pro D2.

Premier match, et déjà premier revers. Pour les Jaune et Noir de Carcassonne, la saison n'aurait pas pu plus mal commencer. Face au promu massicois, les gardiens de la cité ont vite étés débordés, et n'auront pas existé bien longtemps, eux qui n'avaient perdu qu'à trois reprises à Albert Domec la saison passée. Seulement voilà, les matchs se suivent et ne se ressemblent pas, aussi peut-on espérer que les hommes de Julien Séron se rebellent et montent au créneau défendre leurs couleurs. À commencer par la discipline, qui a coûté cher aux Audois la semaine passée. Avec deux cartons jaunes en sept minutes (22ème et 29ème), les Carcassonnais pas rentrés dans leur match n'ont pu résister à l'envahisseur de l'Essonne venu chercher le premier succès à l'extérieur de son histoire professionnelle.

Alors comme bien souvent, c'est autour des fondamentaux que les hommes de la cité médiévale devront se resserrer pour espérer l'emporter. Jouer avec de l'envie, être forts en conquête et en défense, et assurer les transmissions pour ne donner aucun grain à moudre à l'adversaire. Car comme l'assure Kevin Gimeno, troisième ligne de l'US Carcassonnaise sur le site web de son club, « si on arrive avec les crocs, qu'on met en place une grosse défense et qu'on suit notre plan de jeu, il y a moyen qu'on fasse quelque chose ».

Biarritz prudent mais Biarritz entreprenant

Celui qui se profile à l'horizon fait office d'épouvantail dans ce Pro D2 version 2017 – 2018. Tombeur de Mont-de-Marsan dans un match pour le moins accroché, le Biarritz Olympique ne viendra pas en terre audoise pour faire de la figuration. Pourtant, interrogé sur le site internet du club basque, Jack Isaac se veut prudent à l'approche de cette deuxième échéance : « Carcassonne avait réalisé une très belle saison l'an passé, surtout à domicile. On se méfie un peu, perdre à la maison est vexant, on s'attend à un sursaut d'orgueil de la part de l'USC ». Même son de cloche chez Alex Arrate, pour qui l'objectif de ce déplacement est de « bien figurer avant de penser à ramener quelque chose de là-bas. »

Le BO devra faire sans Charles Gimenez, blessé au pouce, tandis que l'incertitude plane encore pour Maxime Lucu, touché à la crête iliaque. Ceci dit, les Basques pourront toujours compter sur Antoine Viudes, le jeune arrière de 19 ans très en vue face à Mont-de-Marsan. D'autant que le Biarritz Olympique enregistre les arrivées de certains joueurs comme Nemia Soqeta en troisième ligne. Si les Biarrots peuvent prétendre à rentrer chez eux avec plus qu'un point de bonus défensif dans leur musette, nul doute que les Carcassonnais feront tout leur possible pour montrer qu'à Albert Domec, eux seuls ont droit de cité.

Par Rémy Doutre

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?