Blagnac - Saint-Orens : Un beau cadeau d’anniversaire

  • Blagnac - Saint-Orens : Un beau cadeau d’anniversaire
    Blagnac - Saint-Orens : Un beau cadeau d’anniversaire
Publié le , mis à jour

Entre une phase régulière survolée et des phases finales nettement plus relevées, récit d’une saison pas comme les autres.

Blagnac Saint-Orens fêtait cette année son 30e anniversaire. Si l’équipe fanion a échoué en demi-finale du Top 8, la réserve, s’est, elle, chargée d’apporter un titre à cette année particulière. Avec quatorze victoires bonifiées en autant de rencontres, elles ont effectué un parcours sans faute en phase de poule. Mais remporter des matchs si facilement tout le long de la saison, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas un cadeau. Il faut trouver les mots, réussir à stimuler le groupe, et ça n’est pas chose facile. Manon Lombard, centre et capitaine Blagnacaise nous le confirme : « La saison était compliquée, on n’avait pas tellement l’impression de progresser. » Pour qu’une saison aboutisse sur un titre, il faut pourtant que quelque chose se passe, ce tournant dans une saison qui permet de passer un palier, la petite étincelle qui permet d’aller plus loin. Cette « étincelle » a eu lieu à l’approche de la fin de saison : « La préparation des phases finales a été très importante, nous avons retrouvé tout notre groupe, les entraînements ont pris une forme différente, la préparation n’était plus la même, et les discours ont changé. »

Un final à couper le souffle

Après avoir écarté Montpellier puis Bordeaux, c’est Bobigny qui se dresse devant les joueuses Haut-Garonnaise. Un titre n’a de saveur que s’il est remporté dans la difficulté, cette finale permettra aux blagnacaises de savourer grandement le leur. Si on pouvait s’attendre à une victoire facile lorsque l’on a vu les Rouge et Bleu mener 19 à 0 à la mi-temps, il n’en était rien. Trente minutes plus tard, voilà les que les Blagnacaises n’ont plus que deux points d’avance alors qu’il reste un peu moins de dix minutes à jouer. « On a vraiment eu peur », avoue Lombard. Mais grâce à un mental à toute épreuve, un groupe plus soudé que jamais et transcende par le public venu en nombre, le BSORF tient bon. Plus encore, elles viennent inscrire l’essai qui scellera le sort du match (26-19). C’est donc le titre de Championne de France réserve, que les filles ont offert au club, pour célébrer son 30e anniversaire.

Par Théophile ARLET

Crédit photo : Jérémy Venderchamps

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?