Oyonnax : « Prêts et résolus »

  • Oyonnax : « Prêts  et résolus »
    Oyonnax : « Prêts et résolus »
Publié le , mis à jour

Les joueurs de l’ain retrouvent le Top 14, à domicile et pour le match d’ouverture… de quoi ajouter à leur motivation.

À en juger par les éclats de rire en provenance de la salle de vie de l’Oyomen Factory à l’issue du dernier entraînement, le groupe oyonnaxien ne s’est pas laissé gagner par la pression avant son grand retour en Top 14. « S’il y a de la pression elle ne peut qu’être positive », assure le deuxième ligne Christian Njewel en poursuivant « par rapport à tout le travail qui a été accompli au cours des deux derniers mois, nous avons des certitudes sur notre jeu. Mais s’il y a une forme de confiance, on ressent aussi beaucoup d’impatience. Nous avons hâte de lancer cette saison. Nous le ferons sans crainte parce que nous sommes résolus à exister dans ce championnat ».

Jérémy Gondrand, déjà présent dans le groupe oyonnaxien la saison passée, parle lui aussi de cette forme d’impatience qui à l’approche du jour J ne fait qu’amplifier « ce match nous y pensons depuis que le calendrier a été publié. Il y aura du monde à Mathon. Il ne faudra pas se laisser déconcentrer par le contexte ou par l’identité de notre premier adversaire. Nous sommes prêts ».

Adrien Buononato confirme les sentiments traduits par ses joueurs mais le directeur sportif de l’USO, monté en grade en même temps que son équipe grimpait d’un cran dans la hiérarchie, ne se contente pas de ce ressenti. « Nous sommes prêts dans nos têtes, dans nos corps, mais surtout nous avons de l’appétit. Il ne s’agit pas de partir en surrégime pour s’effondrer au bout de la première ligne droite. De ce match contre Toulouse, la première chose que nous attendons c’est le comportement d’une équipe de Top 14. Nos objectifs se situent à la fois dans la performance et dans les attitudes. Si une équipe vient gagner à Mathon, il faudra que ce soit uniquement parce qu’elle aura été meilleure que nous et ce défi nous sommes déterminés à le relever. Avant notre premier match, il y a de l’enthousiasme, de l’excitation, mais il n’y a pas de place pour l’appréhension. Il est évident qu’il reste des choses à régler, et dans une compétition aussi longue, il y en aura jusqu’au bout. Mais nous avons des raisons d’être satisfaits de notre préparation. Elle nous a permis de mettre en place notre projet de jeu mais aussi d’assurer l’intégration des nouveaux joueurs. Quand il y a seize recrues, cela n’est pas évident. Le stage suivi à Val-d’Isère a été déterminant. Il nous a permis de mettre en place cette dynamique de groupe à laquelle nous accordons beaucoup d’importance ».

Encore plus d’appétit

Ce devrait être l’un des atouts de l’US Oyonnax cette saison, au même titre que le soutien encore renforcé du public. Samedi, pour le grand retour de l’USO en Top 14, Mathon devrait faire le plein. En attendant, ce mercredi, lors de l’ultime entraînement, les supporters étaient présents en nombre autour du terrain de l’Oyomen Factory. Dans leurs rangs aussi on sent de l’impatience à l’approche du jour J mais également une forme de fierté de voir à nouveau le nom d’Oyonnax inscrit au calendrier du Top 14. Dès le 7 juillet et la publication du programme des matchs, les supporters du club du Haut-Bugey ont reçu comme un signe prometteur le fait que leur équipe ouvre le championnat face à Toulouse, au regard du palmarès et de la valeur de l’adversaire, mais aussi parce que c’est face à Toulouse que l’USO avait eu droit à son moment de gloire, en Top 14, en disputant un barrage de phase finale en mai 2015. Depuis le club de l’Ain a connu des moments difficiles. Il les a surpassés pour revenir avec encore plus d’appétit et de détermination en Top 14.

Par Jean-Pierre DUNAND

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?