L’apathie bayonnaise

  • L’apathie bayonnaise
    L’apathie bayonnaise
Publié le

L'Aviron bayonnais au comportement semblable à celui de la semaine dernière a renversé la vapeur en deuxième mi-temps.

Les Basques ont semblé cloués au sol, hormis la première action qui leur offrit une pénalité. Elle leur aurait permis d’ouvrir le score mais ils préférèrent la pénaltouche… qui se transforma en pénalité pour Béziers. Dès lors, ballons tombés, perdus, furent le lot d’une rencontre où ils regardèrent les Biterrois jouer. Et prendre la direction du jeu. Plaquages manqués, comme la semaine passée, pas de ballons, l’issue semblait inéluctable à la pause (3-13). Mais les Bayonnais qui tenaient mieux le ballon en deuxième période se redressèrent grâce à leur mêlée.

LE TOURNANT DU MATCH

Dès le début de la deuxième période, menés de 10 points, les Bayonnais marquent leur premier essai grâce à une forte poussée en mêlée près de la ligne dont profite Du Plessis pour aller dans l’en-but. Une deuxième mêlée permet à Van Lill de se détacher pour le deuxième essai. Bayonne prend la tête pour la première fois de la rencontre et ne la quittera plus.

L’HOMME DU MATCH

Juan Pablo Orlandi, entré peur avant la pause a changé la tenue de la mêlée basque, permettant à celle-ci de prendre le dessus et également le score. L’Argentin a été l’homme placide et providentiel.

LES MEILLEURS

Bayonne : Orlandi, Schuster, Davis, van Lill, Du Plessis, Marmouyet Béziers : Barrère, Blanc, Iona, Puletua, Valentine

Par Edmond LATAILLADE

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?