Joël Dumé : « améliorer l’approche technique et mentale »

  • Joël Dumé : « améliorer l’approche technique et mentale »
    Joël Dumé : « améliorer l’approche technique et mentale »
Publié le , mis à jour

Joël Dumé, Directeur national de l’arbitrage, fait le point sur le stage de début de saison et sur les défis qui attendent l'arbitrage français.

Quel était l’enjeu principal de ce stage ?

Il fallait jauger la forme physique des arbitres, savoir où ils en étaient après la coupure de juillet. Aucun arbitre n’est hors minima, ils sont tous plus ou moins affûtés. Nous avons décidé de prévoir un programme scindé en trois avec des directives techniques, du physique qui est ludique avec de l’acrobranche pour que le groupe soit soudé, et enfin des échanges avec des gens venus de l’extérieur pour parler des protocoles commotion, de la place de l’arbitre dans le rugby. Il y a aussi un travail sur le coaching avec Sarah Calvin qui s’occupe, elle, des coachs d’arbitres. Nous avons recruté des coachs d’arbitres, souvent des anciens arbitres qui vont être là pour relever les difficultés techniques pendant un match. Cette année, il y aura des nouveaux coachs comme Salem Attalah, Christophe Berdos. Après les matchs, il y aura un débriefing avec des superviseurs. Nous essayons de trouver des outils pour améliorer l’approche mentale, technique.

Quel premier bilan tirez-vous de l’application des nouvelles règles après la première journée de Pro D2 et alors que le Top 14 reprend ses droits ce week-end ?

La difficulté pour l’instant (l’entretien a été réalisé mardi, le jeu au sol devait être évoqué mercredi, N.D.L.R) se concentre autour de la mêlée et de la stabilité. Il y a de l’inquiétude car les arbitres ne maîtrisent plus cette demande de stabilité et nous étions contre cette modification de la règle qui fait que le « jouez 9 » disparaît. Nous en avons tiré des enseignements : dès qu’il y aura stabilité après impact, l’introduction devra être immédiate. S’il n’y a pas de stabilité, nous sanctionnerons l’équipe responsable. Cela va être notre point le plus vigilant à surveiller et sans doute le point le plus difficile parmi les nouvelles règles.

Que pensez-vous justement des directives de World Rugby puisque l’hémisphère Nord est le premier à les expérimenter ?

C’est vrai, c’est la première fois que nous allons les mettre en application avant le Sud. Nous avons reçu un document explicatif le 21 juillet et nous avons informé les clubs professionnels le 23. Il a fallu vite s’adapter mais les matchs amicaux ont permis de les assimiler rapidement. Jusqu’à présent, je n’ai pas eu de mauvais retours de leur part.

Propos recueillis par Enzo Diaz 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?