Agen , une première au fer rouge

  • Agen , une première au fer rouge
    Agen , une première au fer rouge
Publié le , mis à jour

Pour sa premièrre à domicile, Agen a maté le Racing 92 réduit à quatorze dès la fin de la première période sur le score de 23 à 19.

Le match : 

Pour son premier match à domicile, les Agenais affichaient une motivation exacerbée malgré des tribunes loin d'être remplies à leur maximum malgré l'événement. Un engagement qui surprenait des Franciliens un peu tendres à l'entame. Logiquement, le SUALG ouvrait le score sur pénalité grâce à Jake Mc Intyre. Néanmoins, les Racingmen se réveillaient doucement, et grâce à un vent favorable, ils parvenaient à s'installer dans le camp agenais, sans pour autant se montrer efficaces en raison de nombreuses approximations et de fautes de mains à répétition. Ils devaient attendre de se retrouver en supériorité numérique (carton jaune contre Enrico Januarie) pour marquer le premier essai de la rencontre par l'intermédiaire de Brice Dulin. Pourtant, le Racing n'inscrivait plus le moindre point dans une première période que les joueurs de Laurent Labit et Laurent Travers finissaient par dominer totalement. Courageux en défense, les Agenais attendaient leur heure et un petit coup de pouce pour forcer leur destin. Leur souhait se réaliser deux minutes avant la pause (lire le tournant). Avec un vent favorable et en supériorité numérique, la seconde période devait être favorable aux locaux. Le scénario semblait écrit et les Agenais l'ont joué à la quasi perfection, prenant rapidement le large au tableau d'affichage (20-7 à la 46e minute) pour gérer ainsi la réaction des Racingmen forcément vexés mais brouillons. Ils parvenaient néanmoins à décrocher le point du bonus défensif après la sirène en lot de consolation.

 

Le tournant :

Le carton rouge reçu par Anthony Tuitavake pour un plaque cathédrale sur Julien Hériteau dès la 38e minute a changé la physionomie de la rencontre. D'ailleurs, revigorés par cette expulsion ne souffrant d'aucune contestation , les Agenais inscrivaient un essai sur l'action suivante par Januarie et regagnaient les vestiaires avec trois points d'avance (10-7).

 L'essai :

C'est un essai qui va relancer le débat sur la fameuse position des mains qui permet ou non de juger d'un en-avant. Mais après arbitrage vidéo, George Tilsley pouvait savourer son essai inscrit en coin après un mouvement magnifique avec une percée du remuant Julien Hériteau (46e). Après supporters du Racing et d'Agen ne tomberont certainement jamais d'accord sur l'interprétation de la dernière passe entre les deux hommes.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?