• Le Connacht trop fort pour Oyonnax
    Le Connacht trop fort pour Oyonnax
Publié le / Modifié le
Compétitions

Le Connacht trop fort pour Oyonnax

Le Connacht a pris le meilleur sur Oyonnax 43-15 à Genève. Les Oyomen n'ont existé que par intermittence.

Le match:

Pour le Connacht et Oyonnax les ambitions dans le challenge européen ne sont certainement pas les mêmes et cette réalité à trouvé sa traduction au score avec cinq essais pour une éuipe irlandaise appliquée à tirer profit de tous ses ballons, contre deux pour des Oyonnaxiens qui manquèrent cruellement de réalisme. Ils trouvèrent pourtant les ressources pour resserrer la marque après avoir encaissé trois essais en dix minutes, mais en second période leur longue période de domination sous les perches irlandaises demeurera totalement vaine. En ajoutant au bilan les faiblesses défensives, la multiplication des fautes, Oyonnax, qui plus est en ayant intégré dans ses rangs plusieurs espoirs, ne pouvait prétendre s'opposer à une équipe du Connacht venu en Suisse pour gonfler son capital.

 

Le jeu:

Avec un jeu privilégiant la vitesse et le déplacement, les Irlandais du Connact se sont retrouvés à leur avantage sur la pelouse extra large du stade de Genève. Leur deux premiers essais en apportèrent la preuve en évitant marqués au même endroit successivement par les deux ailiers. Avec une mêlée solide et un pack armé, Oyonnax chercha plus à puiser dans le registre de la puissance. Mais toute règle à ses exceptions et si les Irlandais surent inscrire un essai en force après une suite de temps de jeu au ras de la ligne oyonnaxienne, les joueurs de l'Ain ne se privèrent pas d'utiliser eux aussi les espaces pour envoyer Tian exploiter la brèche ouverte par Seuteni puis Müller conclure sur une feinte de corps une longue séquence maîtrisée par ses avants.

L'essai:

Oyonnax avait ouvert la marque sur pénalité, mais dès sa première offensive le Connacht allait reprendre l'avantage...pour ne plus le lâcher. L mouvement lancé par les Irlandais balayait une premi§ère fois la pelouse genevoise pour revenir au centre du terrain ou l'ouvreur Andrew Deegan ouvrait une brèche avant de relancer le jeu dans le sens pour une deuxième vague conclue Ben coin par Healy venu de l'autre aile pour créer le surnombre.

 

Les meilleurs

à Oyonnax: Audy, Njewel, Uresache, Müller

au Connacht:  Healy, Kelleher, Deegan, McCartney, Blade

Par Jean-Pierre Dunand

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir