Le SAXV se reprend à domicile

Après la cruelle défaite à Narbonne, les Charentais n’avaient d’autre choix que de s’imposer. Ils l’ont fait de fort belle manière (23-19), même s’ils ont gâché quelques munitions, face à une belle équipe Massicoise qui a vendu chèrement sa peau.

Résumé

Il n’y a pas eu de round d’observation dans cette rencontre. Dès la septième minute, Méret ouvrait le score pour le SA XV. Mais deux minutes plus tard Girard, auteur de tous les points de son équipe ce soir, lui répondait (9e). Il donnait même l’avantage aux siens sur une nouvelle pénalité (12e). Mais là encore Méret remettait les deux équipes à égalité (6-6, 14e). Les deux formations se mettaient beaucoup à la faute et suite à une mêlée pour les Franciliens, le ballon sortait vite pour Girard qui transperçait la défense et aplatissait entre les poteaux. Il transformait son essai (6-13, 20è). A partir de ce moment, les Angoumoisins allaient faire le siège de l’en-but massicois et se procurer plusieurs occasions d’essais. Sauf qu’au moment de la dernière passe, il y a toujours eu cette petite faute qui les a empêchés de scorer. Malgré tout, à force d’insister, ils obtenaient un essai de pénalité sur la sirène. 13-13 à la pause d’un match plaisant, rythmé et engagé.
Les Angoumoisins repartaient avec les mêmes intentions et il ne fallait pas attendre longtemps pour qu’ils marquent. Sur un nouveau ballon porté les avants mettaient leurs adversaires sur le reculoir et c’est Sitauti qui inscrivait le second essai, transformé par Méret (20-13, 46e). Cinq minutes plus tard, Girard réduisait l'écart (20-16, 51e). Les Charentais géraient toutefois leur avance et auraient pu inscrire le troisième essai qui aurait définitivement tué le match. Mais c’est une nouvelle pénalité de Méret qui leur permettait de creuser un peu plus l’écart (23-16, 72e). Les Massicois allaient bénéficier d'une dernière pénalité à quelques minutes du terme et le pied de l'incontournable Girard ne tremblait pas. Il permettait à son équipe de repartir avec le bonus défensif.

L’action du match

L’essai de Sitauti à la conclusion d’un bon mouvement de son équipe et d’un gros travail des avants. Ceux-ci sur un énième ballon porté qui a fait mal aux franciliens ce soir, enfonçaient le paquet adverse et envoyaient leur ailier derrière la ligne.

Les meilleurs

À Soyaux-Angoulême : Kruger, Méret, Sutiashvili, Roger, Laulhé, Sitauti, Laforgue
À Massy : Girard, Cazac, Sella, Chauveau, Desassis

Par Jean-François Chrétien