Montauban toujours solide chez lui

  • Montauban toujours solide chez lui
    Montauban toujours solide chez lui
Publié le / Mis à jour le

Montauban vient à bout de l'Aviron bayonnais au terme d'un match très intense. Rien ne fut facile pour les Montalbanais qui sont passés par toutes les émotions durant la rencontre.

Résumé

Quel match ! Les Bayonnais sont venus à Montauban avec de très belles intentions et c'est eux qui entraient le mieux dans le match, prenant les Sapiacains à la gorge. Malmené, Montauban concédait deux pénalités transformées par l'ouvreur bayonnais Willie du Plessis. Cette entame tonitruante avait le mérite de réveiller Montauban et magie du rugby, le match changeait complètement de physionomie en un rien de temps. Les joueurs du duo Whitaker – Lafond connaissait une période de réussite insolente, en marquant trois essais rapides, dont un, sublime, qui offrait le bonus offensif (Lilo, 32e). On pensait alors que Montauban allait dérouler, mais Bayonne serrait le jeu, réinvestissait le camp des locaux, et parvenait à marquer en puissance par l'ogre Polutele, débordant d'activité ce jeudi soir. En deuxième mi-temps, l'intensité baissait grandement. Les deux équipes parvenaient à s'annihiler et le jeu des nombreux changements ne favorisait en rien le retour à un rythme enlevé. Seules deux pénalités de Montauban inscrites par Bosviel venait garnir le score jusqu'à la dernière seconde et un essai de Peyo Muscarditz qui grattait un bonus défensif fondateur, le premier pour les Basques cette saison. Montauban se contente des quatre points et pourra regretter de ne pas avoir su valider le bonus offensif qui lui tendait les bras. Score final, 25 à 20.

L'essai

Quel doublé de Lilo ! À la 32e minute, Montauban développe une attaque sublime : passes redoublées entre Aviata Silago et Riian Swanepoel, Jérôme Bosviel profite du décalage pour allonger sa passe jusqu'à l'ailier Vungakoto Lilo qui s'arrache pour aller marquer, sans oublier de naviguer dangereusement dans l'en-but pour se rapprocher au plus près du milieu des poteaux. Du grand art !

Le fait

En l'espace de quinze minutes et trois actions bien senties, Montauban est passé d'un score de 0-6 à 19-6. C'est d'abord Vungakoto Lilo qui est venu faire le métier sur son aile en négociant bien un coup de pied à suivre par lui-même. L'ailier tonguien s'offrait un doublé sur une action magnifique peu après la demi heure de jeu. Dans l'intervalle, c'est Amédée Domenech qui profitait du très bon travail de son demi d'ouverture Riaan Swanepoel. Bayonne ne se relèverait pas de ce trou d'air.

L'homme

Makatuki Polutele. Au four et au moulin. Il a débordé d'activité et d'énergie et a fait très mal aux Montalbanais grâce à sa puissance folle. Le Français originaire de Nouvelle-Calédonie est une arme de destruction massive pour concentrer les défenses. Il a marqué un essai en force, sur un ballon porté, pour priver les Montalbanais du bonus. Alors oui, Bayonne a perdu, mais son troisième ligne centre a livré un grand match. Et cela mérite d'être souligné.

Les meilleurs

À Montauban : Lilo, Bosviel, Darbo, Sousa
À Bayonne : Polutele, Ducat, Beattie.

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir