Le Racing s'en sort bien...

  • Le Racing s'en sort bien...
    Le Racing s'en sort bien...
Publié le

Dans une rencontre d'une tristesse infinie, le Racing 92 s'est imposé dans la dernière minute de la rencontre grâce à un essai de Marc Andreu (23-20). Pau décroche un point de bonus défensif mérité.

Le match

Le Racing 92 s'est extirpé du piège palois de façon miraculeuse. Doux euphémisme. Parce que, à l'exception du grand chassé-croisé au tableau d'affichage entre les deux équipes tenant, tant bien que mal le pauvre public de Colombes en haleine, force est de souligner combien cette rencontre s'est révélée d'une pauvreté affligeante. On vous aurait bien raconté quelques belles actions initiées par l'une ou l'autre des deux équipes, mais impossible : il n'y en a pas eu. A un essai du Racing signé Nakarawa en première mi-temps, issue d'une action nourrie d'un jeu à zéro ou une passe, les Palois ont répondu par Halaï avec seulement deux transmissions, peu avant l'heure de jeu (54e). Du coup, ce sont Maxime Machenaud et Colin Slade qui se sont livrés un duel à distance durant quasiment toute la rencontre. Quinze points pour le buteur kiwi, onze pour l'international français : le compte était bon pour une victoire paloise avec quatre points d'avance (16-20). Seulement c'était sans compter sur l'indiscipline des joueurs de Simon Mannix en fin de match...

Le fait du match

L'indiscipline a assurément coûté la victoire à la Section paloise. Avec quatre points d'avance à partir de la 67e minute de la rencontre, les joueurs de Simon Mannix avait le match en main. Las, ils ont écopé de deux cartons jaunes dans la dernière ligne droite (Smith, 71e ; Mallié 75e), les contraignant à évoluer à treize contre quinze durant toute la fin de la partie. Et ce qui devait arriver... Sur une ultime offensive des Racingmen, Pat Lambie adressait une magnifique passe au pied en direction de Marc Andreu, seul sur son aile, pour l'essai de la victoire (23-20).

Le plus bel essai

Difficile d'imaginer que l'essai de Frank Halaï figure dans le Top 5 – voir même dans le Top 10 - des plus belles réalisations du week-end, mais il aura au moins eu le mérite de sortir cette rencontre de sa torpeur ambiante. Jusque-là, rien ou pas grand chose à se mettre sous la dent. Alors quand le demi de mêlée palois Thibault Daubagna a joué rapidement cette pénalité pour servir son trois-quarts centre Vatubua, à l'entrée des 22 mètres du Racing 92, quelques minces frissons ont parcourus les travées du stade Yves-du-Manoir. Une passe plus tard, l'ailier Halaï inscrivait le premier essai palois et redonnait, à ce moment-là, l'avantage à son équipe (13-14, 54e).

Les meilleurs :

Racing 92 : Chat, Nakarawa, Machenaud, Lambie, Andreu, Pau : Armitage, Daubagna, Vatubua, Halaï

Par Arnaud Beurdeley

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?