Beauden Barrett, sus au génie !

  • Beauden Barrett, sus au génie !
    Beauden Barrett, sus au génie !
Publié le / Mis à jour le

L’ouvreur est un joueur hors-norme et une menace pour les Bleus. Le museler fera partie des clés de la rencontre. 

Posons-le d’emblée: Beauden Barrett est LA menace numéro un de cette équipe. S’il est logique de dire que les Blacks dominent notre jeu, il faut reconnaître qu’ils doivent tout de même quelques fières chandelles à leur ouvreur de génie (un autre!). Souvenez-vous, en novembre 2016: face aux Bleus à Saint-Denis, les Blacks avaient livré un match tout juste correct au vu de ce dont ils sont capables. Mais avaient tout de même triomphé de Bleus pourtant héroïques. Grâce à quoi ? Une diagonale et une interception. Et de qui ? Barrett. La situation s’est reproduite cette année, dans les Four Nations quand les Néo-zélandais ont été en difficulté. Alors, pourquoi est-il aussi menaçant ? Parce qu’il est rapide. Très rapide. Steve Hansen lui-même ne se souvient pas avoir connu un ouvreur aussi rapide dans les trois dernières décennies : « Un ouvreur aussi rapide ? Je dirais Nicky Allen. Mais cela remonte. Il jouait pour Auckland et les Counties entre les années 70 et 80, et a remporté deux sélections avant de nous quitter malheureusement, à la suite d’un traumatisme crânien contracté pendant un match de club. Il était vraiment rapide. Seulement il mesurait 1,75m et pesait 73 kg, soit 12 centimètres et 18 kg de moins que Beauden.» Tout est dit.

À l’entraînement, Barrett dépose Ben Smith sur 40 mètres. Il est très rare d’avoir un joueur de cette vitesse à ce poste. Aussi, les défenses ont beaucoup de mal à s’adapter, et l’ouvreur des Hurricanes ne se prive pas d’attaquer la zone située entre les avants et les trois-quarts, là où l’on trouve souvent des fractures. La troisième ligne bleue devra donc surveiller Barrett de près, tout en gardant un œil sur ce qu’il se passe autour de lui. Facile à dire... Son autre grande force, c’est le jeu au pied offensif. Qu’ils soit court, rasant, par-dessus, en diagonale; Barrett dépose le ballon partout où il veut, et sur qui il veut. Travaillée sans cesses à l’entraînement sa conivence avec ses ailiers est impressionnante. S’ils parviennent à gêner l’ouvreur all black, les Bleus ne seront pas loin de dérégler toute la machine noire.

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir