Le Racing en folie

  • Le Racing en folie
    Le Racing en folie
Publié le , mis à jour

À Mayol, Toulon sixième au coup d'envoi recevait le Racing huitième. Au programme, une place provisoire de barragiste. Les Toulonnais pouvaient même s'emparer de la troisième place des Rochelais. Les deux équipes se sont livrées une bataille incroyable, inscrivant 8 essais, la plupart partant de très loin.

À Mayol, l’entame de match est Francilienne. Pendant la première demi-heure, les visiteurs étouffent le RCT. À la 17e minute, Pat Lambie tape un coup de pied par-dessus la défense repris dans l'en-but par Dulin pour le premier essai du match. À la demi-heure de jeu, les Toulonnais réagissent et inscrivent deux essais coup sur coup. Suite à un maul, Fekitoa encombré par le ballon s'arrête, navigue, et trouve un intervalle dans l'axe de la défense. C'est son premier essai avec Toulon pour sa première à domicile. Une minute plus tard, Pietersen intercepte une vilaine passe de Dulin et s'en va inscrire en solitaire un essai de 40 mètres. À la mi-temps, le score est de 14-10.

Le RCT s'écroule 

C'est une deuxième mi-temps complètement folle que proposent les deux équipes. D'abord grâce aux Toulonnais. Fekitoa perse, renverse Dulin, passe après contact pour Radradra, qui décale Ashton qui s'en va aplatir son dixième essai de la saison. Une minute plus tard, suite à un en-avant de Szarzewski, Nonu tape à suivre pour Pietersen qui inscrit l'essai du bonus. En deux fois trois minutes les Toulonnais ont inscrit 26 points. Le score est alors de 26-16. À l'heure de jeu, les Ciel et Blanc entament la remontada. D'abord, Andreu intercepte une passe et inscrit le même essai en contre que Pietersen. Trois minutes plus tard, Nyanga conclu en bout de ligne, une magnifique action collective de 80 mètres, pour redonner l'avantage au Racing. En toute fin de match, Dupichot inscrit dans l'axe l'essai fatal pour les visiteurs. Score final 29-40, pour un total de 8 essais.

L'essai du match : Yannick Nyanga conclu en bout de ligne une magnifique action de 80 mètres.

On joue la 60e minute de jeu. Au départ de l'action, Louis Dupichot sauve un coup de pied qui aurait du sortir directement touche. Ce geste symbolise les intentions franciliennes dans ce match. Dupichot feinte le coup de pied, et relance. Stoppé sur sa ligne des 10 mètres, Lambie trouve Dulin dans l'intervalle, qui ne sera reprit qu'a l'entrée des 22 mètres. Il trouve dans son dos Vulivuli, qui progresse encore de quelques mètres. Iribaren écarte, Lambie saute la passe pour trouver Yannick Nyanga qui aplatît en coin. Au-delà d'être un magnifique essai, c'est également le tournant du match, puisqu'il permet aux visiteurs de repasser devant au score 26-30. Les meilleurs :

Toulon : Isa, Nonu, Fekitoa, Pietersen.

Racing : Ben Arous, Nyanga, Iribaren, Lambie, Rokocoko.

Par Baptiste Barbat

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?