Avec Serin d'entrée

  • Avec Serin d'entrée
    Avec Serin d'entrée
Publié le , mis à jour

Guy Novès devrait modifier son équipe pour le dernier Test-match. En s'appuyant sur les satisfactions des "autres matchs"

Pour le dire clairement, Baptiste Serin n’a pas séduit lors de son entrée en jeu, ce samedi. C’est le moins que l’on puisse dire. Sanctionné presque immédiatement d’un carton jaune pour un tirage de maillot qui a coûté cher aux Bleus, le demi de mêlée bordelais s’est ensuite signalé par un jeu au pied suicidaire, en fin de partie, rendant aux Springboks l’ultime munition des Bleus. Une faillite qui pourrait lui coûter cher ? Ce pourrait être tout l’inverse. Habitué à maintenir ses joueurs sous pression quand ils donnent satisfaction mais, à l’inverse, à tendre la main à ceux en difficulté, Guy Novès ne souhaitait pas accabler son joueur. « Ces deux décisions sont embêtantes à ce niveau. Mais de là à vous dire que Baptiste Serin est un mauvais joueur, je vous dirais non. C’est un très bon joueur », mesurait le sélectionneur dès samedi soir. Remplaçant lors des deux premiers tests, Serin pourrait même retrouver une place de titulaire face au Japon, samedi prochain. Une manière de le relancer en lui lançant un message de confiance, mais aussi de maintenir de la concurrence à la mêlée. Un poste où le jeune Antoine Dupont, séduisant face aux All Blacks, a été plus en difficulté samedi face aux Springboks.

Lacroix première

Parmi les autres changements attendus, on devrait constater les résultats de la multiplication des test-matchs, cet automne. Avec une rencontre des Barbarians (désormais estampillés FFR) face aux Maoris All Blacks et un match entre « France B » et « Nouvelle-Zélande B » en semaine, Novès savait qu’il avait là l’occasion de sonder son réservoir en profondeur. Si plusieurs joueurs lui ont effectivement tapé dans l’œil, le timing était jusque-là trop serré pour les utiliser avec l’équipe « une ». Contre le Japon, la problématique sera différente. Premier nom attendu : Gabriel Lacroix. Remis de son coup aux côtes, le Rochelais sera certainement de la partie à la U Arena. Étonnant défensivement malgré son gabarit modeste face aux Blacks «B», intenable offensivement avec un doublé, mardi à Lyon, Lacroix fera le pendant à l’aile de Teddy Thomas, qui compte parmi les rares satisfactions des deux premiers tests. En intégrant le XV de départ, Lacroix devrait pousser hors du groupe Yoann Huget, qui n’en finit plus de décevoir.

Les satisfactions du mardi

Autres satisfactions de Lyon et qui pourraient avoir leur chance, le talonneur Camille Chat devrait faire son retour avec le XV de France. Le « vrai », cette fois, en lieu et place d’un Maynadier globalement trop discret. Face à une équipe japonaise réputée pour sa vivacité, le talonneur francilien devra apporter son dynamisme dans le jeu courant.

Devant, le forfait de Kevin Gourdon (entorse à une cheville) devrait profiter au Parisien Sekou Macalou, également très en vue à Lyon et dont la vitesse de pointe avait fait des ravages dans le jeu de ligne. Paul Gabrillagues également forfait (commotion), le Toulonnais Romain Taofifenua devrait retrouver une place dans le groupe. Derrière, le Clermontois Damian Penaud devrait également prendre du grade. Remplaçant lors des deux premiers tests, il pourrait cette fois commencer la rencontre, au centre. Associé avec Anthony Belleau, il reformerait une association déjà constituée en moins de 20 ans, il y a dix-huit mois.

Composition d’équipe probable pour affronter le Japon :

15. Ducuing ou Spedding ; 14. Lacroix, 13. Bastareaud, 12. Penaud, 11. Thomas ; 10. Belleau ou Trinh-Duc, 9. Serin ; 8. Picamoles, 7. Cancoriet, 6. Macalou ; 5. Vahaamahina, 4. Taofifenua ou Jedrasiak ; 3. Slimani, 2. Guirado (cap), 1. Poirot.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?