L'essentiel est sauf

  • L'essentiel est sauf
    L'essentiel est sauf
Publié le

Béziers s’impose (26-10) sans briller face à Dax et met ainsi fin à une série de quatre revers consécutifs. En supériorité numérique durant plus d’une heure, les Héraultais ont difficilement triomphé de Dacquois vaillants, qui méritaient de repartir au moins avec un point

Résumé

Comment l’ASBH a-t-elle pu perdre soudainement, le fil d’un match qu’elle semblait maîtriser. Les Biterrois menaient de dix points après une entame maîtrisée et se retrouvaient même en supériorité numérique jusqu’à la fin… De quoi prendre définitivement confiance et s’envoler au score ? Pensez-vous ! Les Rouge et Bleu furent alors inexplicablement rattrapés par leur fébrilité et se mirent à déjouer. Dépassés en défense par manque d’agressivité et de déplacement. Les Dacquois refaisaient alors leur retard en monopolisant le ballon. Si bien qu’on se demandait qui jouait à quatorze… Les locaux gardaient la tête hors de l’eau grâce au pied de Thibauld Suchier qui sanctionnait l’indiscipline adverse. Mais quel spectacle navrant ! Après la pause, rien ne s’arrange pour les Héraultais, qui sont toujours incapables d’aligner trois passes… Le temps passe et le match perd encore en rythme, avec des mêlés à répétition. Jusqu’à ce que Ratini, d’un éclair, marque son premier essai avec Béziers lors de son premier match. Une éclaircie dans la pénombre. Rideau !

Le tournant

Josh Valentine fait dégoupiller Billy Ropiha, à l’expérience. Ou plutôt à la roublardise, question de point de vu ! Quelle “peste” ce demi de mêlée australien, qui, par de multiples petites provocations, a réussi à faire perdre son calme au centre dacquois. Un petit tirage de maillot par ici, un second par là, un troisième… Et Ropiha donna un coup de poing au visage de ce diable de Valentine. Pas bien violent, mais suffisant pour “forcer” le Biterrois à mettre un genou à terrer et convaincre l’arbitre de sortir un carton rouge. Une expulsion survenue après seulement dix minutes de jeu. Dax jouera donc durant plus d’une heure à quatorze et ne s’en remettra jamais totalement.

L’essai du match

L’inspiration de Thibauld Suchier pour Roméo Ballu. Josh Valentine joue vite une pénalité aux trente mètres, trébuche volontairement sur un Dacquois au sol hors-jeu, mais l’arbitre ne se laisse pas berner. Et oblige les Biterrois à jouer. Après un point de fixation le long de la ligne de touche, le sens du jeu est inversé. La défense landaise et bien en place mais Thibauld Suchier voit en lecture que le deuxième rideau n’est plus couvert. Il tape au pied par-dessus et Roméo Ballu, suite à un rebond favorable, récupère le ballon pour aller à l’essai.

L’homme du match

Alipate Ratini, une première réussie pour ce chasseur d’essais racé! Pour son baptême du feu avec Béziers, le joueur supplémentaire engagé récemment n’a pas déçu. Mieux encore, il a inscrit un essai libérateur pour l’ASBH. Très disponible, Ratini a apporté une touche de puissance et de technique, qui manquait aux Biterrois. Intéressant.

Les meilleurs

À Béziers : Ratini, Valentine, Viiga, Fernandes, Puletua
À Dax : Delai, Cachet

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?