Béziers surprend Massy

  • Béziers surprend Massy
    Béziers surprend Massy
Publié le , mis à jour

Grâce à une deuxième mi-temps très bien emballée, Béziers a pris le dessus sur les Franciliens. Une victoire méritée.

Le résumé

Béziers a amplement mérité son succès à Massy en produisant une excellente deuxième mi-temps. Alors qu’ils avaient subi la loi des Francilien lors des quarante premières minutes, ils ont franchi la ligne à trois reprises par des actions collectives tranchantes et très bien exécutées. A chaque fois, Massy s’est fait dominer physiquement par une succession de passes bien senties dans la défense. Les Massicois ont lutté jusqu’au bout pour revenir dans ce match agréable malgré le froid. En fin de partie, une percée de Sella aurait pu donner un bonus défensif aux Franciliens, mais un en avant sur la dernière passe a interrompu le mouvement. Massy s’est incliné sur sa pelouse pour la deuxième fois de la saison.

Le tournant

On jouait la 69ème minute, et Béziers venait de prendre le score à son avantage pour la première fois de la partie, par une pénalité de Thibaut Suchier (19-20). Massy poussait pour revenir, et provoquait la défense de Béziers sans cesse. Après une touche, les Franciliens ont engagé une série de pick and go très efficace. A chacun des départs des avants, des mètres étaient gagnés. La défense de Béziers allait craquer, jusqu’à ce que le capitaine de Béziers n’intervienne. Jonathan Best a tendu le bon moment pour mettre ses mains sur le ballon et s’engager dans un contest gagnant. le porter de blague n’a pas lâché e s’est mis à la faute. Béziers a pu se dégager sans dommage.

L’essai du match

Il a été rapidement inscrit par le revenant Benjamin Dumas. L’ailier de Massy n’avait plus joué depuis le 15 septembre face à Dax. A la dix-neuvième minute, il s’est trouvé à la conclusion d’une superbe action de contre. A la suite d’un long jeu au pied, le troisième ligne centre de Béziers Tyrone Viiga, replacé dans le troisième rideau, s’est lancé dans une grande relance rectiligne. Mais il a perdu le ballon au contact. Massy a rapidement exploité cette récupération. Les Franciliens se sont déployés grand côté avant de renverser. Passe dans l’axe, relais, soutien permanente : toute la panoplie du jeu dans la défense a été déployée pour passer la ligne.

L’homme du match

A la suite de la commotion cérébrale subie par Benjamin Prier la semaine dernière contre Aurillac, Luix Roussarie a été logiquement titularisé à la mêlée derrière le paquet d’avants massicois. Le match n’avait pas débuté depuis dix minutes, que l’ancien joueur de Vannes avait testé la ligne de défense biterroise dans tous les sens. La montée très en pointe des trois-quarts de Béziers lui a ouvert des brèches au ras des trucks, qu’il a très exploitées pour créer beaucoup d’incertitude. A la douzième minute, c’est sur l’une de ses courses que le pilier de Béziers Reda Wardi a été contraint de l’attraper au cou pour l’arrêter. Ce sera un carton jaune pour lui. En son absence, son équipe a encaissé un essai. A sa façon, en ce début de match, Luix Roussarie a été décisif.

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?