Aurillac s'offre Grenoble

  • Aurillac s'offre Grenoble
    Aurillac s'offre Grenoble
Publié le , mis à jour

Auteurs d'un gros match, les Aurillacois sont venus à bout des leaders de Pro D2. Un 30 à 14 qui ne souffre d'aucune discussion.

Celle là est belle et va faire du bien aux Aurillacois. Auteurs d'un match plein, les locaux ont refroidi les cousins isérois. Pas le temps de réfléchir et le serial marqueur du Stade ouvre les hostilités dès la 6e minute Robert Lilomaiava à la conclusion d'un mouvement d'envergure balayant par trois fois la largeur du terrain. Joris Segonds transforme (7-0). Mais le FCG n'est pas venu dans le Cantal pour aire de la figuration. Sur l'une des premières incursions dans le camp cantalou, la pile droite Ali Oz va égaliser en force, avec la transformation d'Adrien Latorre. Une première période de haute volée et des intentions à tout-va. Après le jaune d'Etienne Fourcade, payant une mêlée qui a un peu pris la marée, Aurillac va reprendre la tête avec le pied de Segonds (23e) puis un deuxième essai par Thomas Salles (28e, 17-7). Mais le Stade va mal gérer sa supériorité et un moment d'inattention sur mêlée pour voir le pack grenoblois prendre le dessus et Latorre conclure (17-14, 32e). Alors Aurillac va relancer de plus belle, histoire d'expliquer à tut le monde que le Stade sait lui aussi mettre la pression. Dans un dernier effort avant la pause, Utu Maninoa va bonifier un nouvel effort des « gros » pour aller sous les poteaux. Après la transformation de Segonds, Aurillac vire en tête à la pause 24-14. La seconde période sera moins emballante. Aurillac dominera sur l'ensemble, mais seul le pied de Segonds fera la différence (27-14, 43e, puis 30-14, 61e). Un Aurillac qui privera le FCG de munition et qui va faire preuve de beaucoup de discipline pour conserver son avantage.

L'essai du match :

Robert Lilomaiava a inscrit vendredi son 7e essai de la saison. Un petit bijou où le mouvement aura été le mot d'ordre. Les Aurillacois vont balayer le terrain en long et en large durant quatre minutes avant de voir son centre samoan aller à dame. On joue à peine la 6e minute. C'est certainement aussi le tournant du match.

L'homme du match : La mêlée

Le pack aurillacois aura été plus que performant vendredi soir. Si l'ensemble del a mêlée est à féliciter, une mention paticulière à la première ligne Amrouni, Catanzano Alves pour avoir fait plier le leader. Derrière, les remplaçants n'ont pas été en reste avec les rentrées plus que satisfaisantes de Maxime Escur,François Du Toit et Lotu Taukeiaho.

 

Par Jean-Marc Authié

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?