L’Aviron requinqué !

  • L’Aviron requinqué !
    L’Aviron requinqué !
Publié le

Fantômatiques à Mont-de-Marsan, une semaine plus tôt, les Bayonnais se sont donnés une bouffée d’oxygène en venant s’imposer à Nevers. Pour les Nivernais, les choses se compliquent.

Le résumé

Bayonne entra mieux dans la rencontre que son hôte. Martin Bustos Moyano en profita pour entamer son festival et passer deux pénalités. Nevers se réveilla sur une charge de Jason Fraser. La pénalité, jouée à la main par Josaia Raisuque, face aux perches, déboucha sur un essai du pilier Nemo Roelofse, transformé par Loïc Le Gal. Bustos mit les siens devant à la pause, d’autant qu’une tentative de but de Le Gal, juste avant les agrumes, s’écrasa sur la barre. Après la quatrième réussite du canonnier basque, Nevers sembla en mesure de prendre enfin la direction des opérations. Fraser fila à l’essai après une percée magistrale et Le Gal donna deux unités d’avance à ses couleurs, puis cinq à la 56e’, grâce à un nouveau but. Seulement, ce ne fut qu’une pénalité au lieu d’un troisième essai qu’auraient fait naître des échappées de Raisuque et Ousmane N’diaye. Le renvoi fut capté par l’ailier Martin Laveau et, à partir de ce moment, les Basques reprirent les clefs du camion. Un essai transformé de l’incontournable Bustos Moyano annonça la mainmise des Bayonnais sur le jeu. Alors que leur mêlée s’était, jusqu’à présent, bien comportée, les Jaunets se firent bousculer, commettant trop de fautes pour empêcher Bustos de les sanctionner. L’arrière argentin termina en empilant trois nouvelles pénalités, qui redonnèrent le sourire à tout un camp, plongeant l’autre dans le marasme.

Le tournant du match : que 3 points

49e minute, Nevers a repris les commandes, 14-12, et mène deux essais à zéro. Josaia Raisuque, dans son style caractéristique sème le désorde dans la défense bayonnaise. Le pilier Ousmane N’diaye perce dans l’axe et l’action se termine dans les 22 visiteurs. Les Nivernais choisissent la pénaltouche mais n’obtiennent pas l’essai envisagé, juste une pénalitée, convertie par Loïc Le Gal, laissant leurs adversaires à 17-12. Sur le renvoi, Martin Laveau piège les réceptionneurs nivernais et déclenche, en fait, la révolte bayonnaise qui ne se relâche plus.

L’homme du match : Martin Bustos Moyano

Il n’était pas de la débandade bayonnaise à Mont-de-Marsan. Martin Bustos Moyano a signé un retour tonitruant à l’arrière de l’Aviron. Bon dans tous les registres, l’Argentin n’a pas échappé un ballon, a relancé à bon escient, a réalisé un huit sur huit au pied car, s’il claqua ses sept tentatives de pénalités, il transforma aussi l’unique essai des Basques, un essai qu’il se chargea personnellement de marquer. Magistral.

Les meilleurs

A Nevers : Raisuque, Fraser, Chalureau, Roelofse, N’diaye.

A Bayonne : Bustos Moyano, Laveau, Muscarditz, Du Plessis, Beattie, Ducat, Iguiniz.

Par Antoine Deschamps

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?