Dans la douleur

  • Dans la douleur
    Dans la douleur
Publié le / Mis à jour le

Gênés par l’agressivité de leur adversaire, les Montois ont assuré l’essentiel sans briller, une fois n’est pas coutume. Ils s'imposent 16-12 face à Nevers.

RESUME

Voilà une soirée qui ne restera pas dans les annales. On s’est ennuyé ferme autour de la pelouse du Stade Guy Boniface à l’occasion de cette quinzième journée. La faute à des Montois quelque peu brouillons, manquant de précision dans leur jeu, mais aussi à des Neversois qui étaient venus pour combattre et qui ont pu profiter d’une certaine bienveillance du corps arbitral. Si Monsieur Millotte accordait aux Landais un essai de pénalité en fin de première période après une succession de fautes répétées, il aurait pu en accorder un autre en seconde période, et en refusait un qui semblait tout à fait valable à Laurence Pearce. Les Montois auraient donc pu glaner un nouveau bonus offensif malgré une copie très moyenne. Au lieu de quoi, ils ont assuré l’essentiel et s’en contenteront. Les Neversois repartent avec un bonus offensif, ce qui est une performance sur une pelouse où tous les visiteurs, mis à part Aurillac, ont été balayés.

LE FAIT DU MATCH

Sûrement les trois cartons jaunes encaissés par les hommes de l’USON, dont deux en fin de première période. Sur le second, l’arbitre accordait d’ailleurs un essai de pénalité aux Montois qui leur permettait de faire un mini break avant la pause. Suffisant pour l’emporter au final.

LA PLUS BELLE ACTION

Elle n’a pas amené d’essai mais aurait pu. Naituvi relançait sur ses quarante mètres en contournant les premiers défenseurs pour créer un décalage. Après trois passes, James s’engouffrait dans une brèche et servait Dorian Laborde pour un essai tout fait. Mais celui-ci se faisait découper avant d’avoir le ballon. De quoi accorder un essai de pénalité, mais Monsieur Millotte en décidait autrement.

L’HOMME DU MATCH

Personne n’a vraiment marqué de son empreinte cette rencontre bien insipide.

Les meilleurs

A Mont-de-Marsan : Laval, Tastet, Pearce

A Nevers: Fabrègue, Naqiri, Zebango

Par Pierre BAYLET

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir