Il le fallait et ils l'ont fait

  • Il le fallait et ils l'ont fait
    Il le fallait et ils l'ont fait
Publié le / Mis à jour le

Après la superbe prestation livrée à Grenoble, les Charentais ont récidivé en disposant cette fois de Mont-de-Marsan (16-13). Victoire difficile mais ô combien importante.

Le match

Débuts tonitruants des charentais qui dès le début du match mettaient la main sur le ballon. Et leur domination n’allait pas tarder à se concrétiser. Après un temps fort et es changements de jeu devant la ligne d’en-but montoise, le ballon parvenait à Mau qui adressait un petit coup de pied derrière la défense. Sitauti lancé comme une bombe récupérait le ballon et aplatissait. Ric réussissait la difficile transformation (7-0, 20è). Les angoumoisins continuaient sur leur lancée et mettaient en difficulté la meilleure défense du championnat. Les landais se faisaient sanctionner à deux reprises et Ric ne manquait pas ses tentatives (24è et 35è). On atteignait la pause avec une avance de 13-0 pour le SAXV. La seconde période a vu le réveil montois. Malmenés pendant les quarante premières minutes, les hommes de David Auradou ont montrés que leur place était loin d’être usurpée. Dominateurs, ils trouvaient l’ouverture sur un essai de leur pilier Muzzio. Essai que Gerber transformait (13-7, 51è). Perreaux redonnait de l’air aux siens sur une pénalité (64è) mais les montois ne voulaient pas rentrer bredouilles. Loustalot inscrivait une première pénalité ‘69è) puis une deuxième (79è) qui permettait aux landais de ramener le point du bonus défensif.

L’action du match

L’essai angoumoisin. On jouait la vingtiéme minute et les angoumoisins dominateurs faisaient le siège de l’en-but montois. Après plusieurs renversements de jeu, le ballon sortait pour Mau qui adressait un judicieux coup de pied dans le dos de la défense. Sitauti arrivait lancé comme une balle et il aplatissait.

Les meilleurs

SAXV : Ric, Taelega, Lescure, Le Guen, Wilson, Sutiashvili

Mont-de-Marsan : David, Damiani, Pearce, Naituri, Muzzio

Par Jean-François Chrétien.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir