Perpignan assure contre Narbonne

  • Perpignan assure contre Narbonne
    Perpignan assure contre Narbonne
Publié le / Mis à jour le

Nouveau succès bonifié pour Perpignan qui s'impose 26-3 face à Narbonne, ce vendredi à Aimé-Giral.

LE MATCH : LA LOI DU PLUS FORT

Il s’agissait sur le papier de la rencontre la plus déséquilibrée de cette 17ème journée de Pro D2. La logique a été respectée ce soir du côté de Perpignan. Entre une équipe de Perpignan surfant sur une forte dynamique, et un Racing au bord de l’implosion, les Catalans ont logiquement pris le dessus. Non sans difficulté. L’Usap, victorieuse des trois quatre derbys face à son voisin narbonnais, s’est offert une nouvelle victoire sur sa pelouse d’Aimé-Giral. Pour conclure l’année 2017 en beauté, les Sang et Or avaient à coeur de retenir les leçons tirées de la première période face à Massy. Les joueurs de Patrick Arlettaz sont apparus appliqués défensivement cette fois. À défaut d’avoir roulé sur leurs adversaires offensivement. Désireux de montrer un autre état d’esprit, et de s’en remettre à une histoire de caractère, le RCNM aura montré de bien belles choses et surtout n état d’esprit retrouvé. Insuffisant bien sûr face à l’armada sang et or, bien que fébrile. Julien Farnoux (18e) et Shahn Eru (37e) ont trouvé l’en-but au cous du premier acte. Narbonne, qui avait ouvert le score, est longtemps resté dans les clous. Mais la maladresse au pied des buteurs du RCNM est venu mettre en exerce un manque criant de réalisme. Narbonne resta à quais avec ces trois petites unités. L’USAP, elle termina son travail. Shahn Eru, encore lui, a signé un doublé pour offrir le point du bonus offensif à sa formation (74e). Enzo Selponi l’a imité peu avant la sirène pour faire gonfler le score dans une fin de match confuse autour de deux remplacements narbonnais.

L’ESSAI : SHAHN ERU (37e)

Un essai qui fait mal à la tête des Narbonnais. 5-3 à quelques minutes de la pause. Perpignan est face à un rideau orange et noir solidaire et imperméable. Les Catalans n’ont trouvé la faille qu’une seule fois dans ce premier acte. Avant cette pénalité et cette pénal-touché choisie par les Sang et Or. Le lancer de Carbou est assuré. On croit alors que le groupé-pénétrant va se former mais Écochard éjecte ce ballon. Après deux temps de jeu et du jeu d’avants, c’est le deuxième ligne Shahn Eru qui trouve la faille au milieu des perches. L’essai du break juste avant la pause.

LE JOUEUR : SHAHN ERU

Il avait connu son premier match sous les couleurs catalanes à Narbonne au match aller. Shahn Eru, marqueur au début du mois face à Massy, s’est montré tout aussi décisif ce soir. Par deux fois surtout, avec cette essai juste avant la pause, et celui du bonus dans le money-time. Le surpuissant joueur originaire des Îles Cook a inscrit ses deuxième et troisième essais de la saison. Et a confirmé surtout toute l’étendue de son talent à un poste où Perpignan compte ses absents.

L’HOMMAGE : MINUTE DE SILENCE

C’est l’autre moment fort de la soirée. Cette minute de silence respectée par tout Aimé-Giral avant le coup d’envoi. En mémoire des victimes du drame de Millas survenu la semaine passée dans les Pyrénées-Orientales, joueurs, staffs, officiels et supporters se sont plongés dans soixante secondes de recueillement. Les joueurs de l’Usap, qui revêtaient un maillot collector de fin d’année, ont par ailleurs porté un brassard blanc au cours de la rencontre.

Par Emilien VICENS

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir