L’arbitrage vidéo coûterait 2,5 millions d’euros

  • L’arbitrage vidéo coûterait 2,5 millions d’euros
    L’arbitrage vidéo coûterait 2,5 millions d’euros
Publié le

Depuis plusieurs semaines, un véritable débat a lieu au sein des formations de Pro D2, pour tenter d’établir comme en Top 14, l’arbitrage vidéo.

Au départ, peu de clubs y étaient favorables en raison du coût que cela induit, alors que la demande était très forte au niveau du corps arbitral. La LNR en a fait évaluer l’installation : les trois matchs déjà télévisés sur les antennes de Canal +, Eurosport ou France 3 coûtent 200 000 €. Et il faudrait encore trouver 2,5 millions d’euros que les diffuseurs refusent de débourser pour le mettre en place sur l’ensemble des matchs. Un vote par courrier a eu lieu et onze clubs sur seize se sont prononcés pour. Certains ont cependant fait remarquer que cela avantagerait les équipes comme l’Usap, qui sont constamment diffusées. Aucune entente n’a été trouvée et le sujet va revenir à l’ordre du jour lors de la prochaine réunion des présidents.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?