Oyonnax - Racing 92 : juste un détail

  • Oyonnax - Racing 92 : juste un détail
    Oyonnax - Racing 92 : juste un détail
Publié le

Une interception a fait basculer le match à l'heure de jeu en faveur du Racing 92. Essai d'Andreu et victoire 16-12 des Franciliens.

Le match :

Le ballon était ovale mais la partie, rythmée par un incessant échange de jeu au pied entre les deux camps, a plus tenu du match de ping-pong que de du duel rugbystique. Au vu de la domination territoriale affichée durant la première période, grâce à une plus grande efficacité dans son jeu au pied, le Racing aurait sans doute mérité mieux que cet écart limité à trois points à la pause. Son manque de discipline l'empêcha de tirer réellement profit de l'emprise exercée sur le match et aurait même pu permettre à Oyonnax de virer en tête si Botica n'avait connu deux échecs dans ses tentatives de pénalité.

Le contexte :

Il y eut très peu de jeu dans cette confrontation entre Oyonnax et le Racing en raison de conditions météorologiques exécrables. Sous une pluie battante en première période, les deux équipes avaient fait le même choix, celui de l'occupation par le jeu au pied en misant aussi sur les erreurs de l'adversaire. Personne n'aurait songé à prendre de risque et à deux reprises plutôt que de jouer l'offensive à la main, Le Racing chercha à prendre en défaut l'organisation défensive de l'USO par le jeu au pied rasant. Avec un ciel plus clément, la seconde période ne s'écarte pas réellement de ce schéma, même si Oyonnax tenta de jouer quelques coups.

L'essai :

Il n'y en eut qu'un seul, inscrit sur l'unique actionmenée à la main dans son camp par l'US Oyo,nax. L'intention pouvait être louable pour sortir du schéma monotype jusqu'alors proposé. Elle était même cohérente compte tenu des possibilités offertes pour dynamiser le jeu alors que l'écart n'était que de trtoisième points, mais la passe de Seuteni était trop molle et Andreu l'interceptait pour faire basculer la rencontre.

Les meilleurs :

A Oyonnax : Taieb, MIrtskhulava, Grice, Gondrand

Au Racing : Iribaren, Dambielle, Le Roux, Vakatawa

Par Jean-Pierre Dunand

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?