XV de France : les hommes en forme

  • XV de France : les hommes en forme
    XV de France : les hommes en forme
Publié le , mis à jour

Le changement de staff technique va-t-il entraîner un grand remaniement dans le groupe France ?

C’est la question que tout le monde se pose et Jacques Brunel, le nouveau sélectionneur va y répondre ce mercredi à 14 heures. Depuis une boutique d’un partenaire de la Fédération, Orange, il dévoilera la liste des 31 joueurs convoqués le 21 janvier pour préparer le Tournoi des 6 Nations, et le premier rendez-vous face à l’Irlande le 3 février au Stade de France. Depuis sa prise de fonction, Jacques Brunel a néanmoins cherché à rassurer les internationaux en place, arguant que « le potentiel joueur existe, il est là. On va utiliser une bonne partie de ce qui était en place. » Pas de véritable révolution mais quelques retouches et la promotion des jeunes qui brillent depuis le début de la saison. Car Jacques Brunel a aussi insisté sur la politique de l’homme en forme, rappelant la nécessité de remporter le premier match et de permettre à la France d’être à la bagarre pour le gain du Tournoi : « Je ne me projette pas sur la Coupe du monde. Il y a des matches à gravir avant. La Coupe du monde, c’est un moment spécial avec une préparation spéciale, beaucoup de temps qu’on peut passer ensemble. Aujourd’hui, ce qui m’importe le Tournoi et surtout le premier match. » Retrouver une dynamique positive après une tournée de novembre ratée est la priorité du nouveau patron des Bleus.Seule la victoire permettra d’en terminer avec la morosité naissante. « Il m’a semblé que les difficultés étaient plus liées à un état d’esprit, une perte de confiance. C’est ce climat-là qu’il faut changer. Il faut aérer tout ça. Je veux que ça vive, que ça sourie mais surtout que ça gagne ! » D’ici mercredi, les discussions entre Jacques Brunel et son staff devront se poursuivre et prendre en compte les coups durs du week-end, comme la blessure de l’ailier du Stade rochelais Gabriel Lacroix ou encore celle du deuxième ligne clermontois Arthur Iturria, même si les nouvelles étaient finalement rassurantes à son sujet. Plus de peur que de mal pour le jeune auvergnat. Sans compter les absents déjà certains comme Wesley Fofana, Damian Penaud, Camille Lopez ou Charles Ollivon. Enfin, le dérapage verbal de Mathieu Bastareaud lors de la victoire face à Trévise a des chances de le conduire devant la commission de discipline de l’EPCR (lire page 35).

Mais, il sera aussi question des revenants. Certains ont repris la compétition que ce week-end comme le trois-quarts centre Rémi Lamerat et celui de l’ailier Noa Nakaitaci pourrait être effectif lors de la sixième journée de Coupe d’Europe. Le premier pourrait accrocher le bon wagon alors que le second, dont le profil plaît au nouveau staff, devra certainement patienter avant de retrouver les Bleus puisqu’il aura besoin de temps de jeu pour retrouver toutes ses sensations après une blessure au genou qui l’a éloigné des terrains depuis le 3 avril 2017.

Les Bleus pour le début du Tournoi

Les sûrs

Dany Priso, Eddy Ben Arous, Guilhem Guirado, Rabah Slimani, Cedate Gomes Sa, Sébastien Vahaamahina, Félix Lambey, Judicael Cancoriet, Sekou Macalou, Yacouba Camara, Kevin Gourdon, Louis Picamoles, Marco Tauleigne, Morgan Parra, Antoine Dupont, Matthieu Jalibert, Rémi Lamerat, Teddy Thomas, Virimi Vakatawa. 

Les possibles

Julien Marchand, Camille Chat, Anthony Etrillard, Jefferson Poirot, Daniel Kotze, Yoann Maestri, Arthur Iturria, Fabien Sanconnie, Anthony Jelonch, Anthony Belleau, Gaël Fickou, Jonathan Danty, Mathieu Bastareaud, Henry Chavancy, Geoffrey Doumayrou, Louis Dupichot, Thomas Ramos, Brice Dulin.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?