« Lambey est prêt »

  • « Lambey est prêt »
    « Lambey est prêt »
Publié le

Pierre Mignoni - Manager de Lyon

Vous avez vécu votre première semaine sans Sébastien Bruno, désormais au chevet de la mêlée du XV de France. Cela a-t-il eu un impact sur vos joueurs ?

Il ne s’est rien passé de spécial. Lorsque Sébastien a annoncé aux joueurs qu’il quittait le club pour se mettre au service de l’équipe de France pendant la période du Tournoi, tout le monde était plutôt très content pour lui, je pense… En ce qui nous concerne, nous avons encore un entraîneur des avants en la personne de Karim Ghezal qui va conserver ses responsabilités au niveau de la touche. Et pour ce qui est de la mêlée, comme David Attoub est blessé, il va mettre son expérience au service de l’équipe en tant que consultant.

Concernant vos rapports avec l’équipe de France, allez-vous davantage communiquer avec Jacques Brunel ou votre ancien adjoint ?

Principalement avec Jacques. Sébastien Bruno connaît très bien nos joueurs et je resterai en contact avec lui, évidemment, mais il sera avant tout entraîneur de la mêlée. Donc, pour tout ce qui relève de la communication, je serai en lien direct avec le sélectionneur.

Concernant les potentiels internationaux du Lou, le nom de Félix Lambey semble revenir avec insistance, lui qui avait raté la tournée de novembre en raison d’une blessure à un genou…

Il attend la sélection avec beaucoup d’impatience, comme tout le monde… Cela l’avait un peu affecté à l’époque, c’est normal car il n’avait été jamais sélectionné. Mais depuis, il a fourni un bon travail et est très bien revenu de sa blessure.

Ce qui est frappant avec lui, notamment au vu de ses prestations avec les Barbarians, c’est qu’il semble presque davantage taillé pour le niveau international que le Top 14…

C’est ça. De par sa mobilité, sa dextérité et sa capacité à faire jouer ses partenaires après contact, son profil correspond aux critères du très haut niveau. Mais ce qui est intéressant, au-delà de cette image qu’il dégage, c’est que ses prédispositions ne l’empêchent pas d’aimer ferrailler, défendre, bref, aimer aussi ce rôle de deuxième ligne de devoir, de combat. Il n’a que 23 ans et encore une grosse marge de progression, notamment au niveau de ses points forts. Sa capacité de déplacement est déjà très bonne, mais il peut aller encore plus loin dans sa propension à arriver avec encore plus de dynamisme, notamment en travaillant ses appuis. Mais à mon sens, il est d’ores et déjà prêt pour le haut niveau. 

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?