Montauban en serrant les dents

  • Montauban en serrant les dents
    Montauban en serrant les dents
Publié le

Après une défaite à Bayonne, Montauban a repris sa marche en avant en allant s’imposer de justesse à Nevers. Les Nivernais ont frôlé l’exploit.

Le résumé

Noyé sous le déluge bayonnais, cinq jours plus tôt, le leader montalbanais a renoué avec le succès. Mené par des Neversois qui s’étaient montrés efficaces lors des quarante première minutes, le XV du Tarn-et-Garonne a su renverser la vapeur au retour des vestiaires. S’appuyant sur une mêlée dominatrice, les visiteurs firent basculer le score de 13-6 pour les Bourguignons à 18-13 en leur faveur. Un essai de pénalité, obtenu après trois affrontements ordonnés, où ils mirent le pack adverse sur le reculoir, et un de Pierre Klur au bout d’une action où un écran de Sergei Sergueev ne fut pas signalé, portèrent les Sapiacains devant. La suite fut beaucoup plus pénible pour les premiers du classement qui essuyèrent la réaction neversoise et commencèrent à voir s’inverser les décisions de l’homme en noir. Si Rudy Derrieux, qui prit la suite de Nicolas Vuillemin dans l’exercice des tirs au but, redonna l’espoir à tout un stade, à la 69e minute, il ne put offrir une victoire qui tendit les bras aux Jaunets. La cible se déroba tant à la 76e’, de 40 mètres, qu’après quatre minutes de temps additionnel, de 23 mètres en coin. Montauban pouvait souffler au coup de sifflet final et le Pré-Fleuri crier autant sa douleur que son mécontentement.

 Le tournant du match : l’essai de pénalité

 Nevers semblait tenir le bon bout au prix d’une première période plutôt bien négociée. Nasoni Naqiri avait marqué le premier essai et les pieds de Nicolas Vuillemin et Rudy Derrieux, donné une petite avance aux Neversois. Mais en infériorité numérique suite au carton jaune reçu par Hugues Bastide, les locaux subirent les foudres des Montalbanais après les citrons. Même si Jérémy Chaput manqua la réception du coup d’envoi, les Sapiacains allèrent rapidement camper dans les 22 locaux. Trois mêlées plus loin, Mathieu Noirot accorda logiquement l’essai de pénalité. L’USM venait d’égaliser à 13 puis prit les devants quasiment dans la foulée. Malgré la débauche d’énergie des Nivernais, les Tarn-et-Garonnais parvinrent à leurs fins.

L’action du match : l’ultime pénalité

 Le chronomètre entre dans sa phase additionnelle. Montauban, qui cherche à conserver le cuir au chaud, en usant de pick and go, le perd en commettant un en-avant. Nevers le récupère et relance de ses 22. Un énième plaquage haut des Montalbanais offre pénalité que Rudy Derrieux expédie en pénaltouche. Sur le maul qui s’ensuit, Baptiste Cadiou vient en travers et l’arbitre signale la faute. Nevers joue l’avantage mais Hugo Fabrègue, dernier de cordée, est bloqué à quelques mètres de l’en-but. Reste alors une pénalité qui peut donner les quatre points de la victoire aux Neversois. Usé (on joue la 80e’ + 4) Derrieux frappe le cuir, de 23 mètres, sur la droite du terrain. La balle s’élève mais frôle le montant droit, du mauvais côté, à l’image de son équipe, qui a frôlé l’exploit

Les meilleurs

A Nevers : Derrieux, Raisuqe, Naqiri, Faleali’i, Bastide, Fraser, Quercy, Chalureau, Bradshaw, Fabrègue.

A Montauban : Klur, Tupuola, Bosviel, Amédée Domenech, Dry, Christopher Vaotoa, Van der Westhuizen, Vanaï, Dimitri Vaotoa.

Par Antoine Deschamps

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?