Perpignan galère mais retrouve le fauteuil de leader

  • Perpignan galère mais retrouve le fauteuil de leader
    Perpignan galère mais retrouve le fauteuil de leader
Publié le

Victoire dans la douleur pour l’Usap contre Vannes ce jeudi soir (16-12). Les Sang et Or reprennent toutefois les reines du championnat.

LE MATCH : PERPIGNAN PEUT SOUFFLER

L’affiche d’ouverture de cette 23e journée de Pro D2 s’annonçait ô combien déséquilibrée. Dauphin de Montauban à l’aube de la rencontre, Perpignan se devait d’enchaîner sur sa pelouse d’Aimé-Giral après une coupure d’une semaine. Face aux Catalans, une formation vanetaise toujours à la lutte dans le bas du classement. Mais le RCV, battu au match aller d’un point sur la sirène, a livré une féroce bataille aux Sang et Or. Au terme d’un premier acte plutôt haché, et où seule l’Usap a trouvé l’en-but par Faleafa (11e), les Bretons restent au contact grâce au pied de leur ouvreur Ash Moeke. 10-9 à la pause, avant une seconde période tout aussi soporifique et plombé d’innomébrables en-avant. Perpignan ne parvient plus à trouver malgré son banc pléthorique. Vannes, encore et toujours réaliste, réalise la prestation parfaite. Insuffisant toutefois pour imiter Mont-de-Marsan et Béziers en raflant la victoire à Aimé-Giral. Comme l’an passé, le RCV a inquiété Perpignan sans le faire tomber. Précieux point de bonus défensif ramené par les Vannetais. Victoire très poussive de l’Usap, qui retrouve toutefois la première place de Pro D2.

LE FAIT DE MATCH : LA MÊLÉE RENVERSÉE PAR L’USAP (56E)

56e minute. Perpignan, beaucoup trop approximatif ce jeudi, commet un énième en-avant dans la moitié de terrain adverse. Mais sur la mêlée suivante, introduction Vannes, le pack catalan renverse tout sur son passage. M. Clavé siffle logiquement une pénalité en faveur des Sang et Or. Trois points convertis par le jeudi ouvreur Romuald Seguy. 13-12, Perpignan reprend l’avantage et le gardera jusqu’au terme de la rencontre après une ultime pénalité de Jonathan Bousquet.

LE TOURNANT : LE SAUVETAGE DE TOM ÉCOCHARD (76E)

Aimé-Giral aura tremblé ce jeudi soir. Le spectre des deux défaites à domicile a plané au cours d’un nouveau match poussif du côté des Catalans. Vannes a mené, un temps, avant que l’Usap ne l’emporte grâce aux pieds de leurs buteurs, Romuald Seguy en prime, comme au match aller. Un autre homme est à créditer de la victoire catalane : Alors que le RCV était tout proche de la ligne d’en-but perpignanaise, à quelques minutes du terme de la rencontre, Tom Ecochard a sauvé son camp en contestant le ballon. La pénalité sifflée par M. Clavé quelques instants plus tard a soulagé les 7356 spectateurs d’Aimé-Giral.

LE JOUEUR : LE PACK CATALAN

Difficile sinon de décerner les lauriers dans une rencontre aussi poussive. Si les Vannetais se sont montrés parfaitement en place tactiquement, les Catalans n’ont pas brillé. Fort heureusement, le pack de l’Usap aura maintenu à flot le club sang et or dans ce match. Pour un succès primordial. mais à très vite oublier. Pour l’anecdote, il s’agit de la première victoire sans bonus offensif pour Perpignan à domicile cette saison. 

À Perpignan,

Émilien Vicens

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?