Ambitieux quinqua

  • Ambitieux quinqua
    Ambitieux quinqua
Publié le , mis à jour

Rillieux - fédérale 3 Le club va fêter en grande pompe ses 50 ans samedi prochain à l’occasion de la réception de Givors. Avant une fin de saison palpitante avec l’équipe fanion qui vise la Fédérale 2 et l’équipe réserve actuellement première nationale.

Cinquante ans sera peut-être l’âge de la maturité mais il est d’ores et déjà celui de l’ambition pour Rillieux. Depuis une dizaine d’années, le club situé au Nord-Est de Lyon, oscille entre maintien et haut du tableau en Honneur. L’année dernière, il avait connu sa première qualification en Fédérale 3. Et cela lui a donné de l’appétit. Nicolas Trompille à la présidence, Alexandre Verri et Rudy Figères sur le banc, Julien Salellas et Thomas Gicollet, qui ont l’expérience du Pro D2, sont venus pour apporter un coup de fouet à un club réputé pour son école de rugby, et la bonne ambiance au sein du groupe seniors. « Il manquait peut-être une approche plus professionnelle, reconnaît le jeune troisième ligne de 23 ans, Dylan Munoz. Il n’y avait peut-être pas un cadre suffisamment pro pour nous faire prendre conscience qu’on valait mieux. Cette saison, les joueurs qui ont connu le haut niveau nous donnent confiance. Le président pousse des coups de gueule en cas de défaite. Et quand on perd, on boit juste un coup mais on ne rigole pas. »

Heureusement, les Rilliards ne perdent pas souvent. L’équipe fanion est deuxième de sa poule de Fédérale 3 (12 victoires, 3 défaites), mais en ce moment, c’est surtout l’équipe réserve qui détonne. « Elle est le moteur de notre groupe, reconnaît Alexandre Verri. Elle marque des essais, elle joue de manière plus qu’agréable. » Avec soixante-quatorze points au classement sur soixante-quinze possibles, elle est logiquement première sur le plan national. « Elle est composée en grande partie de joueurs qui composaient l’équipe une auparavant, reconnaît Olivier Bracou, entraîneur de la B avec Franck Ryou. Ils sont valorisés par le staff de la une. Ils forment un bon groupe. Et ils respectent leurs adversaires, de la première à la dernière minute. »

On l’aura compris, tous les voyants sont au vert, avant de recevoir Givors, qui reste sur six victoires consécutives, samedi prochain pour fêter en grande pompe l’anniversaire du club. D’abord, le match sera joué avec un maillot spécialement conçu pour l’occasion. Après avoir regardé ensuite le match des Bleus contre l’Angleterre, plus de cinq cents convives sont attendus à table, avec une belle idée originale. Nicolas Trompille a demandé à Michel Bernini, du Théâtre « Lulu sur la colline » de créer un spectacle original sur l’histoire du club, entre autres animations. Le spectacle le plus attendu sera bien évidemment celui de la fin de saison. Entre une équipe réserve forcément ambitieuse, et une équipe une qui ne cache pas ses envies de Fédérale 2. « C’était l’objectif dans les deux ans, rappelle Nicolas Trompille. Mais le monde ne s’arrêtera pas de tourner dans le cas contraire. » Il restera d’abord à assurer la deuxième place derrière une équipe de Nantua qui semble intouchable. Cela se jouera avec Saint-Claude, où Rillieux ne s’est pas déplacé hier en raison de la neige. Il sera bien temps ensuite de penser aux phases finales et à des possibles accessits au printemps.

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?