Béziers facile vainqueur de Narbonne

  • Béziers facile vainqueur de Narbonne
    Béziers facile vainqueur de Narbonne
Publié le , mis à jour

Les Narbonnais ont totalement sombré à domicile dimanche. Ils s'inclinent 68-21 dans le derby et s'enfoncent un peu plus au fond du classement.

Les spectateurs du Parc des sports de l’amitié, ont assisté, cet après-midi, à une véritable démonstration des Biterrois. Avec ce large succès bonifié, l’ASBH conforte sa sixième place synonyme de barrage en fin de saison. Ils reviennent à hauteur de Biarritz cinquième, et distance par la même occasion leurs poursuivants. Les Narbonnais voient eux la Fédérale 1 se rapprocher encore plus. Les hommes du duo Aucagne-Gérard ont proposé un festival offensif, avec pas moins de 10 essais au compteur. (Ratini x3, Chevtchenko, Puletua, Gmir, Desroches, El Fakir, Barrere et Porical).
Narbonne n’a pas existé dans ce match, après un essai encaissé dés la 5e minute, le match s’annonçait compliqué. Il apparu même terminé dès la 18e minute quand les visiteurs inscrivent un troisième essai par l’intermédiaire de Puletua. Mené 21-0, ils n’ont jamais réussi à inverser la tendance du match. Le carton rouge reçu par Paulino, pour un coup-de-poing, juste avant la mi-temps a compliqué encore plus les débats. Une seconde mi-temps, elle aussi, à sens unique avec 5 essais inscrits par les rouge et bleu. Les locaux n’ont jamais baissé les bras, mais sont apparus réellement impuissants face au rouleau compresseur biterrois. Ils ont quand même réussit à marquer 2 essais après la pause par l’intermédiaire de Belzons et Couillaud. Les coéquipiers de Benjamin Barrère ont pu se rassurer avant d’affronter Montauban vendredi prochain. Pour le voisin Narbonnais, ils affronteront Carcassonne pour ce qui ressemble au match de la dernière chance.

L’essai du match

Suite à un renvoi des 22m, Ramoneda récupère le ballon et trouve de l’espace. Le capitaine Best est au relais, il transmet dans sa chute au pilier Manukula. L’action se poursuit, le ballon vit dans les mains biterroises et c’est Ratini qui se trouve à la conclusion de ce magnifique mouvement. Une relance de 60m pour le deuxième essai du match à la 12e minute.

L’homme du match

Alipate Ratini était dans tous les bons coups cette après-midi. Récompensé par un triplé, l’ailier s’est aussi mué en passeur. C’est lui qui offre le dernier essai de la rencontre à Jérôme Porical. 

Les meilleurs

Béziers : Valentine, Bourdeau, Ratini
Narbonne : Belzons, Ravuetaki

Par Clément Gay

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?