Enfin le goût du succès

  • Enfin le goût du succès
    Enfin le goût du succès
Publié le , mis à jour

Les Maritimes ont retrouvé ce week-end la victoire ainsi que le Top 6. Un tremplin intéressant à cinq journées de la fin.

Sortis du top 6 à l’issue de la 19ejournée du championnat, les Rochelais l’ont retrouvé ce week-end, en mettant fin à une sale rengaine qui durait depuis sept semaines, celle de la défaite. « C’est bien d’être de retour dans le cycle de la victoire, appuyait ainsi le double champion du monde et troisième ligne centre Victor Vito (en photo ci-contre). Tout n’a pas été parfait mais nous avons réussi à nous en sortir contre une belle équipe de Lyon qui a mis beaucoup de pression sur les rucks. » Les quatre points ramènent les joueurs de Charente-Maritime parmi les potentiels qualifiables. Évidemment, vu les écarts très faibles et les matchs restants, cela ne présage rien pour la phase finale du mois de mai. Pau, La Rochelle, Lyon et Castres, de la 5e à la 8e place, comptent en effet le même nombre de points (56). Toulon en a deux de plus. Le Top 14 est très serré et tout le monde peut battre tout le monde. Au-delà du bilan comptable, ce succès peut d’être d’importance dans les têtes rochelaises. « Ça faisait longtemps que nous n’avions pas renoué avec la victoire, disait ainsi Romain Sazy, capitaine contre Lyon. On peut pousser un ouf de soulagement car il y a les quatre points mais on va surtout retenir la solidarité. Gommons les petites erreurs et tout rentrera dans l’ordre. » Vincent Rattez, lui aussi, insistait sur les bénéfices d’une victoire après quatre défaites de rang. Et à ce moment de la saison où chaque point compte, cela relance une machine qui n’était pas en panne, ni en rade mais en manque d’une certaine confiance. « L’important était de gagner dans un championnat si serré, expliquait l’ailier. Il n’y a plus de petite équipe et lors des dernières journées, il y aura des affrontements directs tous les week-ends. La confiance joue énormément et sur les derniers gestes, nous peinons en ce moment. On a un bel esprit de groupe. C’est tout ce que l’on veut. » Opiniâtres, les Jaune et Noir l’ont été en fin de match quand il a été nécessaire de résister aux assauts des hommes du Lou. Reste à s’appuyer sur ce succès pour la suite, contre l’UBB dès samedi à Marcel-Deflandre pour un match qui pourrait remettre les Rochelais davantage dans le jeu. Ils savent que la dernière ligne droite de ce Top 14 promet de ressembler à l’arrivée d’une étape de plaine du Tour de France où ça joue des coudes lors du sprint. Aussi, pour négocier ce sprint final mieux vaut avoir un effectif large, de préférence sans trop de blessés.

Par Arnaud Bébien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?