Déluge et rebonds

  • Déluge et rebonds
    Déluge et rebonds
Publié le / Mis à jour le

Les savoyards ont réussi à préserver leur invincibilité à domicile malgré des conditions de jeu dantesques.

Le temps mais aussi les poteaux ont joué un rôle important lors de cette rencontre. Si la première tentative de l’ouvreur William Pees tapait le poteau et revenait dans les mains chambériennes, la dernière heurtait le poteau mais revenait dans les mains du flanker Semissi Taulava qui avait bien suivi et aplatissait entre les perches, à la barbe de Savoyards bien passifs sur le coup. Heureusement, Yohann Villanove, le buteur local, entré à la mi-temps à la place de Goodin, blessé à une cheville, avait creusé l’écart en passant une magistrale pénalité de 45 mètres en coin. « Nous sommes revenus trois points par trois points et nous avons arraché cette victoire, détaillait le numéro 10 chambérien. Personnellement je restais un peu sur des performances en dents de scie. Je suis content de retrouver mon niveau et de récompenser les copains en passant trois points, derrière l’énorme travail des avants. Les conditions météorologiques avantageaient les Tarbais, en nous obligeant à jouer un rugby restreint, sans pouvoir mettre notre jeu habituel en place. Nous avons réussi à faire ce qu’il faut dans le combat pour arriver à leur passer dessus et remporter ce match qui était important, pour l’avant-dernier match au Municipal cette saison. » 

Il a fallu trouver la clé

Michel Ringeval, l’entraîneur des Jaune et Noir, s’est inquiété toute la semaine précédant la rencontre sur le temps qu’il allait faire le soir du match. La météo annonçait des pluies en soirée mais il n’avait pas imaginé que ces « giboulées » de mars se transformeraient en un véritable déluge : « Franchement, jouer Tarbes dans ces conditions climatiques et avec un tel terrain gras nous a posé problème. Nous avions comme stratégie de beaucoup les déplacer parce que nous savions que nous allions avoir affaire à une équipe très lourde. Ils se sont trouvé dans des conditions qu’ils affectionnent. Ils viennent de battre Provence Rugby dans des conditions identiques et je pense que nous avons su prendre le dessus au fil du match et avec une équipe quand même bien remaniée. Franchement, je trouve que les garçons se sont vraiment battus et que cette victoire est méritée. Je suis très heureux. »

Par Paul Raginel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir