Candeur et décadence

  • Candeur et décadence
    Candeur et décadence
Publié le , mis à jour

Peu habitué à ces saisons sous pression dès l’automne, Clermont a péché par naïveté. Malgré les discours.

Trop souvent, on a entendu ce discours de confiance dans la bouche des Clermontois, malgré les défaites et les contre-performances. "Ça va finir par nous sourire. Il y aura un déclic dans la saison". Un message de confiance à l’attention des coéquipiers ? Peut-être. Mais aussi une forme de naïveté. Parce que Clermont, depuis dix ans, a toujours expérimenté une certaine facilité à se qualifier pour les phases finales du Top 14, il s’est auto persuadé qu’il ne pouvait pas en être autrement. Seuls Parra, Rougerie et Azéma, très tôt dans la saison, s’inquiétaient du faible contenu des rencontres. 

Un message pas suffisamment entendu. Le reste des troupes a plutôt semblé se contenter d’une forme de suffisance candide. Sans jamais prendre conscience du péril qui se profilait, que lorsqu’ils ont eu les deux pieds dedans. "Combien de mes joueurs ont déjà connu ces scénarios de fin de saison ?" s’interrogeait cette semaine Franck Azéma, à propos de ces trois dernières rencontres à jouer sans enjeu. C’est aussi cette inexpérience des saisons galères qui, plus tôt dans la saison, a coûté cher aux Auvergnats.

Le parallèle avec le Stade toulousain, douzième de la saison dernière, est valable à bien des égards. "Notre problème, c’est que les joueurs n’ont pas compris que notre saison partait dans une très mauvaise direction, expliquait à ce propos un dirigeant toulousain, l’été dernier. Nous sommes le Stade toulousain, il est naturel que nous nous qualifions, comme nous le faisons depuis vingt ans. Comment pouvait-il en être autrement ? C’est finalement ce qui ressortait de nos échanges avec les joueurs. On connaît la suite…". La suite, c’est une douzième place au classement final. C’est aussi une saison 2017-2018 beaucoup plus aboutie. C’est à ce travail de réhabilitation que l’ASMCA va désormais s’atteler.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?