Jour de sacre

L’équipe U 18 de Blagnac a été sacrée championne de France face à l’Alliance Villeneuve-d’Ascq. 

Si l’équipe fanion du rugby féminin blagnacais ne parvient toujours pas à franchir l’ultime marche de la finale du Top 8, dirigeants, supporters et proches du club peuvent se consoler avec les résultats des autres catégories. La saison passée, c’est l’équipe B qui a été sacrée championne de France. La semaine passée à Vierzon, c’est la formation U 18 qui a empoché le titre suprême après avoir dominé l’alliance Villeneuve- d’Ascq (39-12). « Le score est lourd pour une finale. Tout laisse croire que le face-à-face a été déséquilibré. Mais, c’est la rencontre la plus aboutie de la saison. Ce fut le match parfait. Dans l’alignement, nous avons eu le monopole des ballons. Dans le jeu de ligne, tout a fonctionné à la perfection. Cette victoire concrétise trois ans de travail et d’investissements. C’est le succès de la génération 2 000 », résume le coentraîneur, Geoffrey Slimane.

LES CONSEILS DE MANON ANDRE

Dans quelques années, l’équipe coachée par Manon André, Audrey Abadie et Geoffrey Slimane se souviendra de ce dimanche 6 mai 2018. « Le rituel d’une finale, c’est toujours quelque chose de particulier. Bien des joueuses ou des joueurs laissent beaucoup d’influx avant l’évènement. De notre côté, ajoute Geoffrey Slimane, nous avons fait en sorte que les filles ne soient pas dévorées par la pression. Pour cela, Manon André s’est chargée de la mise en place psychologique. Son expérience du très haut niveau, elle l’a mise au service du groupe. Ses conseils ont été vraiment précieux. Les filles ont bu ses paroles. Le matin du match, elles ont joué au basket plutôt que de faire le réveil musculaire. » à Vierzon, le jeune Blagnac Rugby Féminin a écrit une belle page de son histoire. Au regard du groupe récemment titré, le BRF peut entrevoir l’avenir avec un peu plus sérénité. L’année prochaine, dix joueuses vont rejoindre le groupe senior tandis que douze rempilent pour une nouvelle année chez les cadettes. Pour le prochain exercice, les Blagnacaises vont postuler pour être candidates à leur propre succession.