Montauban a eu très chaud

  • Montauban a eu très chaud
    Montauban a eu très chaud
Publié le , mis à jour

Montauban s'impose sur le plus petit des écarts et ne doit son succès qu'aux échecs du buteur biarrot. Le chantier est encore grand sur les bords du Tescou.

Résumé

Ce choc de prétendants au top 6 a tenu toutes ses promesses. Les deux équipes se sont rendu coup pour coup et les Biarrots ont bien failli réussir à (déjà) faire chuter Montauban dans son antre. Les hommes du duo Lafond-Dubois ont réussi à engranger les quatre points de la victoire grâce à un grand Jérôme Bosviel, efficace au possible dans la gestion du match et auteur des 16 points de son équipe. Longtemps menés, bousculés dans tous les secteurs du jeu, battus aux essais (2-1), les Montalbanais ont été tout heureux de voir le buteur biarrot Maxime Lucu passer au travers de son match. Sans cette déveine, Biarritz aurait sans doute renversé l'ogre montalbanais. Rageant.

Les Biarrots pourront se consoler de ramener un point de bonus défensif, qui sera sans doute précieux au moment du décompte final.

Le tournant

La déveine de Maxime Lucu. C'est assez inhabituel pour être signalé mais Maxime Lucu a connu une soirée difficile jeudi. Le numéro 9 biarrot a manqué à peu près tout ce qu'il a entrepris face aux poteaux, oubliant onze points en route (trois pénalités et une transformation). Il a eu la pénalité de la gagne à l'ultime seconde sans parvenir à faire basculer la rencontre dans l'escarcelle de son équipe. Un match à oublier au plus vite.

L'essai

La merveille de Jérôme Bosviel. Sur une prise d'intervalle du très actif demi de mêlée Paul Graou, Pierre Klur est au relais, exporté depuis son aile opposée. Il fixe la défense et décale son arrière Jérôme Bosviel, qui n'a plus qu'à résister au retour du dernier défenseur biarrot. Grâce à cette réalisation parfaitement aboutie techniquement, les Montalbanais pouvaient recoller au score, 7 à 7. 

L'homme

Jérôme Bosviel. Comme l'an passé face à ces mêmes Biarrots où il avait réussi le match qui a écrit sa légende (33 points marqués, « full house »), Jérôme Bosviel a porté ses coéquipiers. Certes, sa prestation fut moins flamboyante que celle de la saison dernière mais elle fut suffisante pour permettre à Montauban de se sortir du piège biarrot. L'arrière montalbanais a inscrit la totalité des points de son équipe. Il fut précieux au plus fort de la domination biarrote en offrant de la sécurité pour les sorties de camp au pied. Un match propre et efficace.

Les meilleurs

À Montauban, Bosviel, Klur, Engelbrecht ; à Biarritz, De Coninck, Bastien, Lazzarotto, Dachary.

Par David Bourniquel.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?