• Brive ouvre son compteur
    Brive ouvre son compteur
Publié le / Modifié le
Pro D2

Brive ouvre son compteur

Grâce à une accélération en fin de match, Brive s'est sorti du piège columérin et s'offre son premier succès de la saison devant son public (27-17). Les Corréziens obtiennent ses premiers points en Pro D2. Pour Colomiers, les dix dernières minutes auront été fatales.

Le résumé

20 minutes. C'est le temps qu'il aura fallu à Brive pour rentrer dans son match et prendre la pleine mesure de son adversaire du soir. Colomiers démarrait fort et se montrait présent dans les zones de combat, notamment les rucks mais aussi dans le jeu de déplacement à l'image de Fajardo et d'Etcheverry en vue ainsi que Tuatara-Morrison, plein d'envie face à ses anciens coéquipiers.  Les Corréziens, un peu endormis se mettaient à la faute. Thomas Girard , dans un jour sans dans ses tirs aux buts la semaine dernière concrétisait la bonne entame des siens par deux pénalités à la 3ème et à la 10ème minute (0-6). Il en loupait une des 45 mètres également. Cette entame, quelque peu atone de la part des hôtes avait le don de réveiller les supporters du stadium Amédee-Domenech. La Colombe perdait Catala et Girard sortis sur blessure. Brive décidait donc de rentrer son match en se montrant toutefois imprécis dans ses transmissions de balle. Ce n'était pas le cas de sa mêlée : à la première introduction à la 14ème minute, Brive prenait le dessus. Thomas Larenjeira manquait la pénalité mais Brive investissait à son tour le camp adverse. Malgré quelques fautes de mains près des lignes, les Corréziens inscrivaient le premier essai de la rencontre par Arnaud Mignardi, bien servi par son compère du centre Stuart Olding (7-6). L'inverse de la semaine dernière à Bayonne. Toujours dominant dans l'exercice de la mêlée fermée dans la lignée de sa prestation en terre basque, le huit de devant noir et blanc se voyait récompenser à huit contre sept puisque Curtis Browning avait reçu un carton jaune d'un essai de pénalité à la 32ème minUte (14-6). Colomiers venait de concéder en quarante minutes cinq pénalités en mêlée fermée.

Au retour des vestiaires, les Haut-Garonnais, nullement résignés, recollaient au score par deux pénalités de Cazenave (14-12). La mêlée columérine se rebiffait et Fontaine, victime d'un coup de tête d'un Briviste à la 44ème sur une action sans ballon, allait derrière l'en-but après une infiltration de Fajardo à la 58ème (14-17).  Brive, amputé de Joe Snyman auteur d'un déblayage illicite devait faire preuve de résilience. Les avants corréziens obtenaient une sixième pénalité en mêlée fermée et le capitaine Thomas Laranjeira ne loupait pas la mire (17-17). À l'approche des dix dernières minutes et alors que la tension était à son climax, Colomiers perdait pied. François Fontaine devait sortir sur un protocole commotion matérialisé par un carton bleu administré par M.Millotte. À la 69ème, Romain Bézian laissait ses coéquipiers à quatorze après deux plaquages hauts. Laranjeira rajoutait trois points (20-17) avant que Galala ne libère définitivement son équipe sur une pénalité rapidement jouée (27-17). Malgré une dernière cartouche pour obtenir un point de bonus défensif, un ballon tombé enterrait les derniers espoirs columérins. Brive se rassure quant à lui avant un nouveau déplacement ardu du côté de Biarritz.

Le fait du match : La mêlée briviste sur sa lancée de la première journée

Déjà à l'aise dans l'exercice à Jean-Dauger, le pack briviste qui retrouvait ce soir la poutre sud-africaine Joe Snyman a encore une fois répondu présent. En obtenant six pénalités sur l'ensemble du match dont quatre sur introduction columérine et en ne se faisant dominer qu'une seule fois, le huit de devant mené et entraîné par Didier Casadéï a facilité la vie à son équipe et a été important dans le dénouement final. Permettant à Brive de se sortir d'un sérieux traquenard.

L'homme du match : Vivien Devisme

Le gaucher originaire du Nord et de Calais a livré une prestation des plus solides. Passé par le centre de formation de Colomiers avant de faire un passage à Perpignan et à Soyaux-Angoulême en Fédérale 1, Vivien Devisme est en train de s'affirmer pour sa troisième saison avec le CA Brive comme une des pierres angulaires du pack corrézien. Face à Damien Weber puis Hugo Pirlet, il a été constamment dans l'avancée et a fait souffrir ses vis-à-vis. Il s'est montré aussi précieux dans le combat au ras des rucks. C'est un début de saison de fort tonnage pour lui.

 

Les meilleurs

À Brive : Devisme, Snyman, Retief Marais, Galala, Olding, Mignardi, Laranjeira.

À Colomiers : Browning, Cazenave, Fajardo, Fontaine, Etcheverry, Jaminet.

Par Enzo Diaz

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir