Biarritz fait craquer Bourg en Bresse, à l’usure

  • Biarritz fait craquer Bourg en Bresse, à l’usure
    Biarritz fait craquer Bourg en Bresse, à l’usure
Publié le , mis à jour

Mis à mal pendant près de 65 minutes, le BO a finalement fait craquer Bourg en Bresse en marquant quatre essais en dix minutes pour l’emporter 46-9.

Résumé

Décidément, Biarritz a du mal avec les promus. Souvent en difficulté face à eux les précédentes années, ce fut une nouvelle fois le cas, ce soir, contre Bourg en Bresse. Pourtant, tout avait bien commencé pour des rouge et blanc, qui ouvraient le score dès la 8e minute après un essai de l’ailier de poche Benoit Lazzarotto (lire plus bas). Mais Bourg en Bresse se nourrissait des fautes des locaux (5 pénalités sifflées contre les Biarrots sur les 20 premières minutes) pour prendre l’avantage après le quart d’heure de jeu grâce à deux coups de pied de Ioan Debrach (5-6, 17e). Le BO mettait alors les bouchées doubles et faisait parler son réalisme. Les coéquipiers de Bertrand Guiry, sur leur seconde action près de l’en-but adverse, inscrivaient un deuxième essai par Doubrère (12-6, 26e). Seulement trois petits points séparaient les deux formations à l’issue d’une première mi-temps sans grandes envolées (12-9).

Le salut viendra finalement en seconde période. Face à des Burgiens valeureux, mais dominés, physiquement, les rouge et blanc prenaient le large grâce au pied de leur ouvreur Bernard. Les Basques faisaient plier, puis rompre, leurs adversaires en marquant trois essais en six minutes par Ravuetaki (69e, 73e) et Lazzarotto (75e), pour faire gonfler le score avant que Perraux ne vienne couronner ces dix minutes de folie sur la sirène avec une sixième réalisation.

Le tournant : Biarritz revient mieux

Avec trois points d’avance à la pause, les Biarrots ont mis plus d’intensité en début de seconde période. Résultat ? Les joueurs de l’Ain se sont mis plus souvent à la faute (5 pénalités entre la 40e et la 60e) et Pierre Bernard a donné de l’avance aux siens (18-9, 58e) pour permettre au match de basculer en leur faveur.

L’essai du match : Ravuetaki joue les funambules

Tout fraîchement rentrée en jeu depuis six minutes, la recrue Leone Ravuetaki est servie par Bertrand Guiry dans le couloir des 5 mètres. Il raffute alors deux adversaires, en élimine un troisième avec sa force et file inscrire le troisième essai du BO. Celui du bonus.

L’homme : Gauthier Doubrère

Avec une passe (au pied) décisive pour Benoit Lazzarotto puis un essai au pied du poteau, l’ancien joueur de l’UBB a réussi sa première en tant que titulaire à Aguiléra.

Les meilleurs 

À Biarritz : Bastien Guiry, Doubrère, Gimenez, Lazzarotto ; À Bourg en Bresse : Lainault, Buatier, Lyons, Debrach

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?