• Une défense de fer
    Une défense de fer
Publié le / Modifié le
Pro D2

Une défense de fer

Vannes s'est imposé 16 à 0 face à Colomiers. Les défenses ont prit le dessus sur les attaques. Les Vannetais soufflent au classement grâce à cette victoire.

Le résumé

Bonifier la victoire à Massy telle était la mission du XV du Golfe du Morbihan devant son public vendredi soir face à Colomiers. Contrat rempli et mission accomplie pour une équipe vannetaise irréprochable en défense, dominatrice en mêlées fermées, ce qui avait déjà été le cas à Massy. Après une entame idéale avec une pénalité (7e) et un essai de Fartass (14e), le score après le premier quart d’heure (10-0) reflétait assez fidèlement la physionomie. Un score porté à 13-0 après 20 minutes de jeu sur une nouvelle tentative de Moeke. Côté columérin, des intentions, certes, mais guère de possibilité de conclure, tant le premier rideau vannetais était infranchissable. Au retour des vestiaires, les deux formations s’appliquèrent à adopter un jeu d’occupation. Peu de séquences, du travail au ras, des fautes, des mêlées, rien qui puisse mettre le public en joie. Les vannetais reculait sur une énième mêlé à la 54e minute. Ce fut la seule fois. Le score resta donc figé, avant que Hilsenbeck entré en jeu au lieu et place de Moeke n’enquille une nouvelle pénalité à 8 minutes de la sirène. 16-0, on en restait là, malgré une nouvelle démonstration de force des avants dans le temps additionnel qui aurait mérité meilleur sort.

Le fait du match

Incontestablement, c’est l’essai de Faraj Fartass inscrit après seulement 14 minutes de jeu qui a mis le RC Vannes dans le sens de la marche. Un essai de 80 m parti sur la ligne des 22 vannetais à partir d’une zone de ruck. Au bon endroit au bon moment, Etienne Delangle trouve Kevin Burgaud, qui astucieusement glisse au pied un ballon à suivre. Faraj Fartass fait valoir sa point de vitesse et parvient à récupérer le ballon au nez et à la barbe du dernier défenseur columérin pour aller en terre promise.

L’action du match

On attribuera cette action à l’ensemble du pack vannetais dans les dernières minutes et dans le temps additionnel pour aller, avec panache, chercher un deuxième essai. Le score acquis, les vannetais ont surtout voulu régaler un public qui une nouvelle fois avait fait le plein de la Rabine avec plus de 7 000 supporters. 

L’homme du match

Le travail obscur des « pianistes » aura mis en exergue l’énorme travail d’Etienne Delangle qui n’avait pas joué devant le public vannetais depuis plus d’un an et sui signait sa première feuille de match de la saison. Dans les rucks, lors des mêlées ouvertes et fermées, le redonnais qui avait une énorme faim de jeu, a su hisser son niveau de jeu à hauteur des enjeux.

Les meilleurs 

RC Vannes : Delangle, Fry, Cramond, Vosawaï, Tuohy ; à Colomiers : Dubois, Browning, Fajardo, Fontaine.

Par Didier Le Pallec

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir