• Colomiers pousse un ouf de soulagement
    Colomiers pousse un ouf de soulagement
Publié le / Modifié le
Pro D2

Colomiers pousse un ouf de soulagement

Les Haut-Garonnais ont retrouvé le chemin du succès en disposant de Béziers (30-24) vendredi soir. Après un premier acte parfait dominé de la tête et des épaules, la Colombe a tenu bon en seconde période devant les assauts héraultais. Les Columérins se retrouvent treizièmes et se donnent un peu d'air tandis que Béziers stagne dans le ventre mou.

Le match : 

Avec de belles bourrasques de vent sur Michel-Bendichou, Colomiers avait pourtant décidé de démarrer la rencontre vent contre. Un choix qui s'est avéré payant au vu des quarante premières minutes. Avec un engagement de tous les instants notamment dans les rucks, une volonté de ne pas se débarrasser du ballon , de tout jouer à la main, et une mêlée dominatrice dès les premières minutes , Sébastian Poet concréctisait la bonne entame des siens avec une pénalité à la 9ème minute (3-0). Cédric Coll se distinguait à la 15ème minute sur une relance qui faisait mouche et permettait à Colomiers d'entrer dans les 22 adverses. Sur le groupé pénétrant consécutif à une prise en touche, Curtis Browning allait en terre promise et inscrivait son premier essai sous ses nouvelles couleurs. Poet la transformait (10-0). 

Béziers, apathique, réagissait et Porical ouvrait le tableau d'affichage pour les siens à la 21ème minute (10-3). Colomiers ne relâchait pas son étreinte et Poet rajoutait trois nouveaux points à la 25ème minute (13-3). Avant que Venione Voretamaya ne se signale par un exploit personnel (20-3). Il s'en fallait de peu pour que Fontaine y aille de sa réalisation deux minutes plus tard. Complètement désarçonnée face à l'envie columérine, l'ASBH regagnait les vestiaires avec 17 points de retard.

Les choses ne s'amélioraient guère à la 52ème minute avec un essai de pénalité accordé par M.Guatelli, l'assesseur de la rencontre après un nouveau ballon porté dévastateur de la part de Romain Mémain et de ses partenaires (27-3). Bonus offensif en poche, les joueurs du trio Baragnon – Dantin – Sarraute levaient le pied et Béziers se rebiffait. À la 59ème, Rawaca surprenait tout son monde au ras d'un ruck (27-10). Auteur d'une entrée intéressante et percutante, le demi de mêlée Charly Trussardi se jouait à son tour de la défense columérine à la 65ème minute (27-17). La conquête héraultaise reprenait même du poil de la bête. Joris Cazenave faisait respirer son équipe à la 70ème (30-17). Béziers ne fléchissait pas pour autant et inscrivait son troisième essai par Meafua (30-24). L'épilogue, quelque peu stressant pour les Columérins se déroulait sans tracas grâce à deux mêlées de fer des soldats du président Carré.

 

Le fait du match : Une première mi-temps à sens unique pour Colomiers 

Il est peu dire que Béziers a complètement raté ses quarante premières minutes. Dominée dans l'agressivité, prise en conquête (deux touches perdues, trois fois sanctionnées en mêlée fermée), et dépossédée du ballon par d'entreprenants Columérins, l'ASBH s'attendait à un féroce combat. Mais les Biterrois ont mordu un peu trop la poussière (20-3).Fatal pour la suite des hostilités.

 

 

L'essai du match : L'exploit personnel de Voretamaya à la 31ème minute 

À la 31ème alors que le score était de 13-3 pour Colomiers, sur une attaque haut-garonnaise, le ballon arrivait dans les mains de Venione Voretamaya. L'ailier fidjien plutôt discret jusque-là depuis le début de saison décidait alors de se rappeler au bon souvenir des supporters de Michel-Bendichou. Auteur d'un dernier exercice en dents de scie, Voretamaya se jouait de trois défenseurs biterrois (Viiga, Touizni, et Puletua) et inscrivait le deuxième essai des bleus foncés après une course de vingt mètres. Sa première réalisation de la saison. Bienvenue !

 

L'homme du match : Sébastian Poet 

Remplaçant à Vannes, l'Argentin retrouvait l'ouverture comme titulaire. Le numéro dix de 25 ans a parfaitement joué sa partition pour sa cinquième titularisation de la saison (en sept feuilles de matchs). Lors de la première période, il s'est employé en défense et a brillé ballon en main dans la conduite du jeu. Au pied, il est à créditer d'un 100 %. Précieux.

 

Les meilleurs :

À Colomiers : Dubois, Saaidia, Weber, Mémain, Macovei, Browning, Poet, Voretamaya, Fontaine, Pimienta.

À Béziers : Barrère, Rawaca, Puletua, Meafua, Trussardi, Suchier.

 

Par Enzo Diaz

 Crédit photo : IconSport

midi olympique
Réagir