• Un bonus sans forcer
    Un bonus sans forcer
Publié le / Modifié le
Pro D2

Un bonus sans forcer

Au Parc des Sports et de l’Amitié de Narbonne, l’ASBH décroche son premier bonus offensif de la saison et conserve ainsi son invincibilité à domicile (34-7). Mais les Biterrois ont perdu à deux minutes de la fin leur meilleur élément Tyrone Viiga (carton rouge), sur une faute idiote.

LE RESUME

Une première mi-temps soporifique et un deuxième acte plus plaisant, dominé par les Biterrois. Supérieurs en mêlée et sur mauls, ils ont imposé leur loin dans le combat et ont permis à Béziers de jouer dans l’avancée. Grâce à quatre essais inscrits (contre un pour Aurillac), les Rouge et Bleu décrochent le bonus offensif et restent invaincus à domicile. Les Aurillacois repartent eux avec les valises pleines. A noter la faiblesse du niveau des débats et la performance ratée des deux touches. Un match qui ne restera pas dans les annales.

L’ESSAI DU MATCH

Un contre éclair parfaitement mené qui offre le premier essai à Béziers. Ballon de turnover récupéré dans les vingt-deux mètres par Jordan Puletua. Le centre s’échappe, casse un plaquage et donne après contact à Kelly Meafua venu à hauteur. Au sol, le flanker transmet à Jonathan Best, l’action garde sa vitesse. Et d’une superbe passe de basketteur, le capitaine biterrois trouve Savenaca Rawaca. Lancé comme une fusée, le Fidjien déchire le rideau défensif aurillacois aux cinquante mètres et ne sera jamais rattrapé.

LE TOURNANT DU MATCH

Les trois cartons jaunes reçus par Aurillac, dont deux en première période, ont permis à Béziers de prendre l’ascendant et de s’échapper au score. Beaucoup trop indisciplinés, les Cantalous ont joué durant trente minutes en infériorité numérique et ont encaissé deux essais et une pénalité durant ces périodes faibles.

L’HOMME DU MATCH

Kelly Meafua, soir de première ! Jusqu’alors, l’avant îlien n’avait jamais encore réellement convaincu sous le maillot de l’ASBH (six matchs et un essai). C’est désormais fait. Dans son ancien jardin, l’ex Narbonnais (2016/2017) a inscrit son second essai de la saison d’une charge pleine de conviction, qui emporta trois Aurillacois défaillants au plaquage. Mobile et puissant, le flanker s’est souvent distingué en attaque et a également été précieux en défense. 

LES MEILLEURS

A Béziers : Meafua, Rawaca, Bérard, Tuineau, Marie, Suchier ; à Aurillac : Adendorff, Saïd-Omar.

Par Julien Louis.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir