• Première pour Toulon
    Première pour Toulon
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Première pour Toulon

Le RCT s'est enfin imposé en Coupe d'Europe cette saison. Face au MHR (38-28), les Toulonnais empochent le bonus offensif et relancent totalement le suspense dans la poule 5.

Le résumé

Au coup d'envoi, le RCT n'avait que très peu de chance de se qualifier. Mais les toulonnais cherchaient avant tout de la confiance et de pouvoir, enfin, enchainer deux victoires consécutives cette saison. Et les hommes de Patrice Collazo ont mis les ingrédients nécessaires dès le début de la rencontre. Concrétisant leur domination par la botte de Belleau à deux reprises. Avant l'essai de pénalité accordé (31e) par Luke Pearce. Mais comme souvent ce RCT a perdu quelque peu pied. Malgré leur supériorité numérique, les Toulonnais se sont retrouvés sous pression dans leurs 22. Sur une mêlée bien négociée par les Héraultais, Piennar faisait la différence pour servir Immelman en bout de ligne (37e). Souvent fragile quand les événenemts ne tournaient pas en sa faveur, le RCT a su répondre dans son match. Face à un Montpellier fébrile, les toulonnais ont construit leur succès en seconde période avec un essai de Lakafia (48e) et un autre de Monribot (71e). Et enfin celui de Nkaosi pour le bonus offensif de Toulon. Mais les deux dernières minutes ont permis aux montpelliérains d'adoucir la note avec un doublé de Nagusa (38-28). Cinq points pour Toulon, un pour Montpellier au final avec un bonus offensif de chaque côté.

Le fait du match

Le MHR avait perdu Cruden la semaine dernière suite à une blessure aux ischios. Pour cette rencontre face à Toulon, Vern Votter avait fait le choix de placer Johan Goosen à l'ouverture. Mais le demi d'ouverture sud africain n'a disputé que 30 minutes. Sur un plaquage de Bastien Soury, la jambe de l'ancien joueur du Racing s'est retrouvée en porte-à-faux, laissant auguré un grosse et longue blessure au genou. Compliquant par la même occasion les affaires du MHR, même si Piennar a fait plus que dépanner en numéro 10, déterminant sur l'essai d'Immelman en fin de première période.

L'action

On appelle ça la double peine. Sur une longue séquence dans les 22 du Mhr, juste avant la demi heure de jeu, les Toulonnais ont pris leur temps mais sont parvenus à trouver la faille sur une passe de Pietersen pour Lakafia qui plongeait dans l'en-but en bout de ligne. Immédiatement Luke Pearce, l'arbitre anglais de la rencontre a demandé la vidéo. Essai non validé car Lakafia avait le pied en touche, mais le corps arbitral a tout de même relevé un plaquage haut de Nagusa sur le troisième ligne du RCT. Verdict carton jaune pour l'ailier héraultais et essai de pénalité. Sur le renvoi, les hommes de Vern Cotter ont perdu Goosen sur blessure. Triple peine finalement.

L'homme du match

Son retour était attendu. Privé de compétition depuis le mois d'aout et la première journée de Top 14 face au Racing suite à une blessure au biceps, Mamuka Gorgodze faisait donc son retour. Avant match, Patrice Collazo expliquait attendre du Géorgien de la détermination et de l'envie d'avancer. Il n'a certainement pas été déçu. Positionné en deuxième ligne, l'ancien du MHR s'est montré à son avantage, tranchant et décisif pour son équipe. Il a donné quelques sueurs froides sur le deuxième essai de Toulon en mangeant un surnombre, sans conséquence puisque après vidéo l'essai a été accrodé à Lakafia (48e). 

Les meilleurs joueurs

Gorgodze, Belleau, Lakafia, Kruger, Onambélé à Toulon ; Ouedraogo, Nagusa, Piennar, Vincent, Immelman à Montpellier.

Par Fabrice Michelier.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir