• Oyonnax fait coup double
    Oyonnax fait coup double
Publié le / Modifié le
Pro D2

Oyonnax fait coup double

Dans un match au parfum de phase finale, l'équipe de l'Ain a renoué avec le succès et privé un rival du bonus défensif. 

LE MATCH:


Frustration pour les uns, satisfaction pour les autres. Le bilan du duel aux airs de phase finale entre Oyonnax et Nevers est aussi tranché qu'a pu l'être la physionomie d'une rencontre qui longtemps fut à l'avantage des Nivernais. À la pause, ce sont eux qui viraient en tête avec une avance de sept points. Mais à l'heure de jeu, tout bascula et Oyonnax, avec l'expérience de ce genre de rendez-vous mais sans doute aussi un peu plus de fraîcheur physique, sut poser sa griffe sur les vingt dernières minutes. En inscrivant deux essais, l'équipe de l'Ain parvenait à faire coup double en décrochant les quatre points de la victoire et en privant son adversaire d'un bonus qui n'aurait pas été immérité.

LE TOURNANT:


Après cinquante minutes de jeu, Nevers menait de quatre points et Oyonnax courait toujours après le score. En cherchant à enfoncer le clou, Nevers sembla s'user sur une longue séquence conduite sans effet sur le score à hauteur de la médiane. Au bout de cette action, Nevers bénéficiait d'une pénalité que Le Gall ne convertissait pas. Oyonnax en profitait pour ramener dans leur camp les Nivernais qui sur une mauvaise passe concédaient la touche. Et ce sont les Oyonnaxiens qui scoraient sur une pénalité les ramenant à un point. La machine était lancée et Oyonnax à force de presser parvenait à prendre l'avantage en pointant un essai. La tendance, longtemps favorable à Nevers, venait de s'inverser.

L'ESSAI:


L'action était limpide et elle a permis à Nevers d'installer le doute dans les esprits oyonnaxiens en lui offrant un avantage significatif que l'équipe de l'Ain s'échinant à tenter de combler. Partie de la médiane, elle se résuma à une course du troisième ligne centre Jason Fraser qui après avoir ouvert la brèche dans la défense oyonnaxienne se retrouvait dans un deux contre un face à Quentin Etienne. Le coup était facile et Fraser se chargeait de le conclure sous les perches de l'équipe de  l'Ain.

LES MEILLEURS :


À Oyonnax : Tui, Taieb, Ursache, Tison, Botica
À Nevers: Lolohea, Gibouin, Elliot, Cotte

 

 

Par Jean-Pierre Dunand

Réagir