• Saïmoni Nabaro (Albi) contre Dijon lors du quart de finale retour de Fédérale 1
    Saïmoni Nabaro (Albi) contre Dijon lors du quart de finale retour de Fédérale 1 Dépêche du Midi - MARIE PIERRE VOLLE -
Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Albi devra sortir le grand jeu

Les Albigeois se retrouvent à deux matchs d’un éventuel retour en Pro D2, quittée il y a deux ans, pour autant la perspective ne suscite pas de déclarations enflammées. 

« En début de saison, avec le président, avec les joueurs, des objectifs ont été définis en interne. Nous sommes en demi-finale et il est évident que nous aborderons ces matchs pour tenter de retrouver le Pro D2 mais c’est aussi l’objectif que Rouen avait annoncé dès le début de saison », rappelle Arnaud Mela en citant l’expérience de la saison passée : « Nous avions déjà affronté Rouen en demi-finale, après deux précédentes confrontations dans la phase régulière, et Albi avait été éliminé. »

Le match qui s’annonce sera ainsi le cinquième entre Tarnais et Normands qui au décompte des succès en alignent trois en quatre confrontations. Le manager albigeois n’en est pas troublé : « Nous nous sommes préparés en conséquence parce que très vite dans la saison la perspective de ces retrouvailles s’est dessinée. Au tour précédent, nous avons affronté une très belle équipe de Dijon qui nous a posé des problèmes. Nous avons su les surmonter pour gagner notre place en demi-finale et ces deux matchs ont constitué une excellente préparation. »

En deux semaines, dans la perspective de la réception de Rouen, les Albigeois ont eu le temps de peaufiner leur jeu. Avec un effectif pratiquement au complet, ils aborderont ce match aller en étant convaincus qu’il leur faudra faire « un grand match, en donnant le maximum pour tenter de prendre un avantage avant le match retour. » Quant aux consignes données à ses joueurs, Arnaud Méla n’en fait pas mystère : « Rouen dispose d’un effectif dans lequel il y a plus d’une demi-douzaine d’individualités capables de faire la différence, leur laisser le moins de munitions possible sera une priorité. Il faudra aussi de la patience, de la discipline, de la rigueur en défense, du réalisme… »

Albi devra tout simplement sortir le grand jeu pour s’offrir le droit de continuer à regarder du côté du Pro D2.

Le groupe albigeois

Caminati, Lacelle, Nabaro, Bertrand, Vasuinubu, Mafi, Sicart, Russel, Boulogne, Bisman, Calas, Tavalea, Essid, Farret, André, Dufour, Gaillard, Toetu, Tafili, Feltrin, Casals, Cormenier, Dedieu.

Jean-Pierre Dunand
Sur le même sujet
Réagir