• Top 14 - Julien Puricelli (Lyon)
    Top 14 - Julien Puricelli (Lyon) Midi Olympique - Patrick Derewiany - Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le / Modifié le
Top 14

Revue de l'élite (Troisième ligne ailes) - #3 Julien Puricelli : l’inusable esthète

Comme le bon vin, Julien Puricelli semble se bonifier avec le temps qui passe. À 37 ans bien sonnés, le Lyonnais a réalisé une saison de haut vol sur l’aile de la troisième ligne du Lou. Encore. Véritable "cerveau" de l’alignement lyonnais, Julien Puricelli est pour beaucoup dans le rendement de la touche du dernier demi-finaliste du championnat. Les statistiques parlent d’elles-mêmes : Puricelli fut le meilleur pourvoyeur de ballons de la saison dans cet exercice si particulier qu’il maîtrise à la perfection (148 ballons pris sur lancers lyonnais, 15 ballons volés aux alignements adverses). Puricelli, maître des airs !

Avec plus de 300 matchs professionnels à son actif, le Lyonnais fait profiter ses coéquipiers d’une immense expérience. Il assure d’ailleurs le relais de ses coachs, Karim Ghezal en tête sur le terrain. Au vu de son âge vénérable, il est aussi un papa pour les jeunes du groupe, Dylan Cretin en tête, qui est présenté comme son successeur au poste. Il s’est réengagé avec le Lou pour une saison supplémentaire et ne voit pas son âge comme un frein à ses performances. Le natif de Grenoble a porté quatre fois le maillot des Bleus au cours de sa longue carrière et faisait partie de l’effectif lors de la dernière victoire de l’équipe de France chez les All Blacks (27-22, en 2009, à Dunedin ; Julien Puricelli était entré sur la pelouse à l’heure de jeu en remplacement de Louis Picamoles, N.D.L.R.). Un des moments forts d’une carrière entamée sur le tard, à dix-sept ou dix-huit ans du côté d’Échirolles dans la banlieue de Grenoble, alors que des copains cherchaient quelqu’un pour "faire le nombre" dans l’équipe du lycée. Devenu étudiant, Julien Puricelli s’inscrit ensuite dans l’équipe de l’université, la machine était lancée…

Le secret de sa longévité ? L’homme a su s’adapter au temps qui passe et aux exigences toujours plus grandes de son métier. D’abord un peu "dilettante" dans ses jeunes années, Julien Puricelli a eu le mérite de comprendre que le talent ne suffirait pas et que le travail allait être sa planche de salut. En 2012, initié par Dewald Senekal, l’homme découvre le cross-fit, où l’art d’allier l’haltérophilie, la force athlétique et gymnastique. Une nouvelle façon de se dépasser et de préparer son corps aux exigences du haut niveau. Ajoutez à cela un régime alimentaire strict, une petite part de réussite pour éviter les graves blessures, et voilà la recette pour durer et briller.

Sur le même sujet
Réagir